Le nouveau Yamaha Tricity 300 à moins de 9000 francs
Nouveauté 2020

Le nouveau Yamaha Tricity 300 à moins de 9000 francs

Yamaha Europe vient de dévoiler le prix du très attendu trois-roues inclinable de cylindrée moyenne de la marque japonaise. Il devrait être disponible en concessions à partir du mois de juillet 2020.

Yamaha Europe vient de dévoiler le prix de son nouveau Yamaha Tricity 300, un scooter à trois roues inclinable très attendu. Après l’aventure du Tricity 125, il s’agit d’une montée en cylindrée et en puissance du concept. L’engin a été montré pour la première fois au salon de Tokyo, en automne de l’année 2019, puis une seconde lors du salon international de la moto de Milan 2019, l’EICMA, à Milan. Puis de ci, de là dans différents salons et différentes manifestations, dont le Supercross international de Genève en décembre 2019, et Swiss-Moto 2020, en février à Zürich. Mais la pandémie de nouveau coronavirus a chamboulé la suite, qui aurait du être le lancement de la production de série du nouveau venu, dans les usines asiatiques de Yamaha.

Le prix de cette nouveauté 2020 était aussi attendu avec beaucoup de curiosité, afin de savoir s’il serait compétitif par rapport au reste du marché. Qui se résume pour les trois-roues inclinables dans cette cylindrée aux MP3 de l’italien Piaggio.

Tricity 300
Ce trois-roues inclinable, comme les autres, devrait représenter une plus grande sécurité sur les revêtement glissants, comme ici les pavés urbains avec des rails de tram. Cette photo a probablement été prise dans une ville italienne.

En Suisse, le nouveau Yamaha Tricity 300 sera affiché à 8990 francs. Et il sera disponible, comme dans le reste de l’Europe, à partir du mois de juillet. Pour la petite histoire, le MP 3 300 HPE 2020 est à 8725 francs.

Yamaha assure que son Tricity 300 est le plus léger de sa catégorie. Le poids exact est de 239 kg en ordre de marche, donc avec les pleins. Le réservoir d’essence contient 13 litres, ce qui devrait donner plus de 350 km d’autonomie. On imagine que le poids à sec est à moins de 225 kg, voire à quelque chose comme 220 kg. On sait aussi que le scooter est propulsé par un moteur monocylindre moderne refroidi par liquide, de presque 300 cm3 (292 cm3), qui est peu ou prou celui qui équipe aussi le scooter Yamaha XMAX 300 (lire notre essai).

nouveau Yamaha Tricity 300
Le coffre sous la selle du Tricity 300 peut emporter deux casques.

La puissance déclarée de ce moteur est de 27 chevaux atteints à 7250 tr/min, et le couple maximal est de 29 Nm à 5750 tr/min.

Sinon le diamètre des trois roues est de 14 pouces. Un ABS est fourni, tout comme un anti-patinage (comme pour XMAX 300). L’éclairage est à LED (devant, derrière et pour les clignotants). La technique du train avant est la même que celle qui a été utilisée pour le Tricity 125: une double fourche télescopique avec des liens transversaux et une géométrie garantissant une progression solidaire que ce soit en ligne droite, ou surtout en virage. L’amortissage arrière est confié à un bras oscillant et à un amortisseur réglable en précharge.

Le coffre sous la selle peut contenir deux casques intégraux, ou un casque intégral et une mallette, selon Yamaha, et il y a un éclairage de courtoisie lorsque l’on ouvre ce coffre. Enfin il est possible de bloquer l’inclinaison des deux roues avant lorsque l’on est à l’arrêt – comme sur le Piaggio MP3! le blocage disparaît dès que l’on met les gaz pour redémarrer.

Le tableau de bord LCD est large et clair. Il n’y a pas de fonction de connectivité. Mais l’application Yamaha Myride, sur un smartphone sous iOS ou Android, permet d’avoir des données sur ses déplacements. Et le Tricity utilise une clé sans contact (Smart Key).

Le nouveau Yamaha Tricity 300 sera disponible dans trois coloris: Nimbus Grey (gris numéro 1), Gunmetal Grey (gris numéro 2) ou Tech Camo (une sorte de vert olive sombre). Des packs d’accessoires seront au menu: soit sport, purement esthétique, soit « urbain », comprenant une bulle haute, un porte-bagages et un topcase de 39 litres, soit « hiver », avec un tablier, des protège-mains et des poignées chauffantes. on peut bien sûr ajouter inviduellement tous ces accessoires, et choisir encore une selle confort ou un soutien pour le dos du passager, ou un échappement différent, par exemple.

Précisons pour ceux et celles qui auraient un doute que ce nouveau scooter n’est pas conduisible en Suisse avec un permis voiture (il faut au minimum un permis A limité)! et ce contrairement à plusieurs autres pays européens, dont la France.

Photos: DR
Source comm. Yamaha Motor Europe

Auteur

Jérôme Ducret

Jérôme Ducret

Journaliste - 51 ans, 1m70, 80 kg - habite à Lausanne - marié, deux enfants. Aime les Italiennes et les Anglaises (les motos, bien sûr), mais n'est pas sectaire. A l'aise dans les ronds-points et les petites routes.

Commentaires2 commentaires

2 commentaires

  • kranich

    7990€ prix de base pour un 300cc ! Bof surtout avec un roll-lock flou, des freins mous. Je préfère le Qooder QV3 350cc à 5490€ qui a aussi des roues 14 pouces, avec un freinage pressis, une inclinaison dans les virages inégalée, un centre de gravité bas, une manette qui bloque les suspensions et le frein en même temps, un régal. voir : http://www.quadro95.com/scooters-3-et-4-roues-quadro/scooter-qv3-quadro-3/

    • Jérôme Ducret

      Merci pour votre petit message. Cela quelques heures que nous avons un Tricity 300 à l’essai. Pour nous en Suisse (car jusqu’à preuve du contraire c’est un site d’info suisse), le QV3 est à 8590 francs. Donc juste marginalement moins cher que le Tricity 300. Et il faudrait comparer, mais j’ai l’impression que l’espace de rangement sous la selle est plus important sur le Yamaha, qui a aussi un meilleur moteur, et surtout un meilleur éclairage… il est vrai que le système de blocage du Tricity est plus compliqué à utiliser.

      Cordial salut

      Jérôme Ducret, rédacteur responsable

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle
Suivez l'actualité du monde de la moto, les nouveautés et l'agenda des événements