Chez Moto Boutique à Lausanne, on livre toujours
Equipements moto

Chez Moto Boutique à Lausanne, on livre toujours

Comme les autres boutiques proposant des vêtements et des accessoires pour la pratique de la moto, l’enseigne du haut de la rue de la Borde a du fermer ses portes et ne peut plus accueillir de clients. Du moins dans le magasin, car le shop en ligne est toujours opérationnel. Mais cela ne compense que très partiellement la fermeture du point de vente physique.

En haut de la rue de la Borde à Lausanne, l’équipe de Moto Boutique à Lausanne est triste de rater le début de saison, mais elle redouble d’optimisme et s’adapte pour servir ses clients en ces temps de crise. Au numéro 71, cette enseigne qui propose depuis 1981 des équipements pour la pratique de la moto (l’enseigne existe depuis 1972, elle a fait ses débuts à une autre adresse).

Le patron Jeremy Gould tient bon malgré le fait que son magasin soit fermé à la clientèle. « Nous avons profité du temps que nous avions tout d’un coup pour réaménager certains aménagements, faire un peu de rangement et régler les choses en suspens, explique-t-il. »

Motoboutique à Lausanne

En temps normal, Moto Boutique, c’est quatre personnes: le patron, deux employés et une apprentie. A part le premier nommé, les trois autres touchent toujours un salaire. « J’ai fait la demande pour une réduction de l’horaire de travail, le RHT, mais je n’ai pas encore de réponse, détaille Jeremy Gould. J’ai aussi immédiatement demandé un prêt cautionné par la Confédération. Et là, c’est allé très rapidement. Je n’avais pas le choix, c’est la seule aide rapide disponible, cela permet d’avoir des liquidités pour le salaire, les loyers, etc. Mais ca reste un prêt, qu’il faudra rembourser un jour. J’ai aussi fait la demande pour inscrire Moto Boutique sur la plate-forme en ligne DireQt, celle qui a été mise sur pied par le fondateur de QoQa, avec le soutien financier de deux compagnies d’assurances. C’est en cours. »

Motoboutique à Lausanne
Le message collé sur la porte d’entrée du magasin, à la rue de la Borde 71 à Lausanne.

Il lui reste le shop en ligne, et la livraison par la poste. Heureusement, l’offre est conséquente, et regroupe de très nombreuses marques. Cela va d’iXS à Dainese en passant par Richa, par les produits nettoyants Muc-Off, Vulcanet ou Unpass. Sans oublier les casques Shoei, LS2, Scorpion, AGV, Roof, les sacs et accessoires Oxford, Givi et plein d’autres marques. Les livraisons sont gratuites dès 99 frs de commande.

Jeremy Gould
Jeremy Gould, patron et propriétaire de Moto Boutique à Lausanne.

« Nous faisons en sorte de proposer des prix avantageux sur tout l’assortiment, détaille le patron de Moto Boutique à Lausanne. Mais nous n’avons pas le droit de le faire sur les nouvelles Smart Jacket de Dainese, ce nouveau gilet avec airbag autonome. La livraison de ce produit révolutionnaire s’est fait attendre, et maintenant les premiers exemplaires sont là, même si nos clients impatients d’en profiter ont mis leurs premières sorties en suspens. »

Il constate une nette baisse. « Il est évident que les ventes se sont presque arrêtées, je dirais que nous avons perdu 90% du chiffre d’affaires, annonce Jeremy Gould. Internet, pour nous, ça reste notre deuxième vitrine, mais ça ne remplace en aucun cas le magasin. »  Il avoue qu’il est parfois difficile de devoir répondre à des clients fidèles que non, il ne peut pas les laisser essayer un casque, qu’il s’agit avant tout d’éviter de prendre des risques sanitaires et que c’est la raison pour laquelle le magasin est fermé. « Nous avons déjà la chance en Suisse que le confinement ne soit pas total, ayons un comportement responsable. »

Moto Boutique Lausanne, selon son patron, devrait survivre à la crise, si elle ne se prolonge pas trop. En tout cas, toute l’équipe reste en place et se réjouit déjà d’entendre les motos se bousculer devant le magasin pour exprimer la joie de leurs pilotes!

Photos: DR

Article mis à jour le 2 mai 2020 à 06:09

Auteur

Jérôme Ducret

Jérôme Ducret

Journaliste - 52 ans, 1m70, 80 kg - habite à Lausanne - marié, deux enfants. Aime les Italiennes et les Anglaises (les motos, bien sûr), mais n'est pas sectaire. A l'aise dans les ronds-points et les petites routes, et s'est découvert récemment une passion pour l'Aventouring en tout-terrain.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Created with love by netinfluence agence digitale
Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle
Suivez l'actualité du monde de la moto, les nouveautés et l'agenda des événements