Tassement du marché des scooters en 2019
Immatriculations

Tassement du marché des scooters en 2019

Les nouvelles immatriculations de scooters en Suisse ont baissé de 7,25% l’an dernier (2019). On voit que la catégorie qui a le plus souffert est celle des petits 50 cm3, victimes notamment des vélos électriques. Et le trio de tête des modèles les mieux vendus en Suisse est, dans l’ordre, la Vespa Primavera, la Vespa 300 et le Honda PCX 125. La 300 et le Honda sont juste montés d’une marche par rapport à 2018, chassant le Yamaha XMAX 300. On constate une petite percée des e-scooters.

Il s’est immatriculé 16249 scooters en 2019 (nouvelles immatriculations), contre 17520 en 2018. Ce qui fait une baisse de 7,25%. Pas dramatique, mais significatif tout de même. Cette baisse s’explique en bonne partie par l’effondrement du marché des 50 cm3, qui a passé de 1831 immatriculations (2018) à 711 l’an dernier. Cette catégorie autrefois populaire est en proie à des difficultés, notamment parce que l’offre du marché se rétrécit d’année en année (le célèbre Yamaha Aerox 2-temps n’est ainsi plus vendu neuf). Et aussi probablement en raison de la concurrence des vélos, vélos électriques et d’autres moyens de transport urbains.

On constate aussi une légère baisse dans le segment allant de 51 à 125 centimètres cubes, qui a passé de 10992 à 10240 unités. Contrairement à ce que l’on constate pour les motos, où la tendance sur plusieurs années est plutôt à une certaine stabilité, on voit que le nombre de nouvelles immatriculations de scooters n’a cessé de baisser en Suisse depuis 2013.

Il y a des catégories qui sont cependant à la hausse en 2019, et c’est le cas entre 251 et 500 cm3; on est passé de 3098 immatriculations en 2018 à 3494 l’an dernier. C’est aussi le cas, plus modestement, pour les scooters électriques, qui totalisaient 717 unités en 2018, contre 1066 en 2019. On voit que, contrairement au marché moto, celui des scooters propulsés par des moteurs électriques a pris une place non anecdotique dans le paysage suisse de la mobilité.

Pour ce qui est des modèles, la Vespa Primavera iGet (1476 immatriculations) a occupé le sommet de l’échelle l’an passé, devant la Vespa GTS 300 (1061, en photo ci-dessus) et le Honda PCX 125 (881). On note que la Vespa 300 a eu droit à une belle refonte l’an dernier de la part du groupe Piaggio, propriétaire de la marque. Les mises à jour de modèles à succès ont en général un effet positif sur les ventes de l’année concernée. Cela a d’ailleurs fait passer le « Vespone » (grande Vespa) de la 4ème à la 2ème place du classement. Le PCX, lui, est un scooter toujours très populaire, économique et efficace. Il se trouvait l’an dernier aussi au 3ème rang. Le Yamaha XMAX 300 (822 unités), 4ème cette année, est donc juste sorti du podium.

Viennent ensuite, dans l’ordre, le Yamaha NMAX 125, la Vespa GTS 125, le Honda Vision 110, le Sym Jet 125, et les Honda SH 125 et Honda Forza 300. La dixième place est occupée par le Vengo Zahara 125, un scooter chinois économique (très) vendu en Suisse non pas dans des garages ou concessions, mais dans les supermarchés coopératifs Landi. Et dont le nom de marque en Suisse était auparavant Tell. Il s’agit en fait de Keeway présentés sous une appellation différente.

Le palmarès par marque des scooters 2019 place donc sans surprise Vespa au sommet (3635, +0,55%), suivi de Honda (3202, -2,91%), de Yamaha (2992, -28,28%), de Sym (1668, +9,95%), puis Kymco (824, +0,98%) en 5ème position, Vengo (802, +9,56%), et pour finir le top 9, BMW (360, +133,77%) et Suzuki (320, -27,11%). On note que BMW doit cette position surtout aux 175 unités écoulées du tout nouveau scooter de moyenne cylindrée, le C 400 GT, et que la 10ème place (276 unités) est occupée par un amalgame de différents constructeurs peu significatifs regroupés ici pour des raisons purement statistiques. Une autre grande marque de moto qui s’est lancée dans le monde du scooter récemment, Kawasaki, n’a pu faire immatriculer que 86 exemplaires de ses J 125 et J 300.

La marque d’e-scooters Niu fait quant à elle une belle percée, avec 224 immatriculations, contre 50 en 2018.

Photos: DR

Auteur

Jérôme Ducret

Jérôme Ducret

Journaliste - 51 ans, 1m70, 80 kg - habite à Lausanne - marié, deux enfants. Aime les Italiennes et les Anglaises (les motos, bien sûr), mais n'est pas sectaire. A l'aise dans les ronds-points et les petites routes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle
Suivez l'actualité du monde de la moto, les nouveautés et l'agenda des événements