« Fabulous Fab » Quartararo en tête des premiers tests 2020!
MotoGP

« Fabulous Fab » Quartararo en tête des premiers tests 2020!

Malgré une lourde survenue dans l’après-midi, le Français repart avec le meilleur temps de cette première journée de roulage à Valence, Alex Marquez, qui faisait connaissance avec la MotoGP a aussi chuté!

La pré-saison 2020 a officiellement débuté ce mardi sur le tracé Ricardo Tormo ; une première journée où les pilotes tardèrent quelque peu à entrer en action, puisque les températures étaient assez fraîches. Mais finalement après 1h30, tout le monde avait couvert au moins un tour et de nombreuses évolutions auront été aperçues, à commencer dans le clan Yamaha !

Outre cette troisième évolution moteur, la marque aux diapasons avait en effet mis un nouveau châssis à disposition de son duo Maverick Viñales (Monster Energy Yamaha MotoGP) / Valentino Rossi (Monster Energy Yamaha MotoGP) ; David Muñoz ayant au passage pris le relai de Silvano Galbusera auprès de l’Italien. Par ailleurs, on pouvait remarquer une entrée d’air très légèrement différente sur cette M1. Dans le team satellite, Franco Morbidelli (Petronas Yamaha SRT) et Fabio Quartararo (Petronas Yamaha SRT) bénéficiaient d’un bras oscillant en carbone, ainsi que ‘d’autres petites pièces’ selon les propres dires de Diego Gubellini – le chef mécanicien de notre Français. Lequel se sera fait piéger dans le virage 10 en fin de journée alors qu’il était précisément en avance sur les premiers secteurs ; une chute toutefois sans conséquence pour le Niçois, crédité en ce mardi du meilleur temps.

Mais à vrai dire, Yamaha n’était pas le seul constructeur à avoir apporté un nouveau châssis et pour cause, c’était également le cas côté Honda. Un châssis dont bénéficiait Marc Márquez (Repsol Honda Team) bien évidemment, mais aussi Cal Crutchlow (LCR Honda Castrol) et Stefan Bradl (Honda Test Team), appelé en renfort sur ce Test. Álex Márquez (EG 0,0 Marc VDS) roulait quant à lui sur le modèle 2019 que se verra confier Takaaki Nakagami (LCR Honda Idemitsu) à son retour de blessure, histoire plus que tout de s’habituer. Tellement impatient de faire ses débuts en tant que pilote MotoGP™, le Catalan se faisait néanmoins piéger après seulement 12 minutes. À noter que Stefan Bradl et Marc Márquez seront également parti à la faute. Le Champion du Monde évoluait alors au guidon du prototype 2020.

Chez Ducati aussi on étrennait un nouveau châssis, mais c’est principalement Michele Pirro (Ducati Team) et Andrea Dovizioso (Ducati Team) qui en auront fait usage car Danilo Petrucci (Ducati Team) était encore bien diminué par sa chute du dimanche. L’Italien, qui souffre d’une tendinite à l’épaule gauche, n’aura d’ailleurs couvert que 10 tours ; bien loin des 82 bouclés par Fabio Quartararo – le pilote qui fut le plus assidu en piste. Jack Miller (Pramac Racing) officiait pour sa part toujours sur la version 2019, ce qui ne l’aura toutefois pas empêché de tester quelques éléments en vue de 2020. L’Australien était en fait le seul dans le box Pramac car Francesco Bagnaia (Pramac Racing) était reparti en Italie, de telle sorte à totalement récupérer de cette vilaine chute survenu en FP3. Trois GP19 avaient par ailleurs été distribués dans le box Reale Avintia, sachant que la structure emmenée par Raúl Romero dispose dorénavant du statut d’équipe satellite Ducati.

Suzuki s’était de son côté principalement focalisé sur le moteur, celui même que Sylvain Guintoli avait autrefois testé avec des commentaires plutôt positifs. Joan Mir (Team Suzuki Ecstar) aura juste été lâché par sa GSX-RR en cours d’après-midi.

Pour ce qui est d’Aprilia, pas de grosses nouveautés. La RS-GP 2020 n’étant censé arriver qu’à Sepang. Aleix Espargaró (Aprilia Racing Team Gresini) et Andrea Iannone (Aprilia Racing Team Gresini) auront tout de même effectué une comparaison entre deux bras oscillants déjà testés ; tandis que Bradley Smith (Aprilia Racing Team Gresini) se chargeait de collecter les dernières informations pour s’assurer de la bonne direction prise.

KTM avait en revanche un nouveau châssis, un amortisseur central de direction à l’instar de Honda, et tout un tas d’autres pièces à en croire Pit Beirer – le Directeur de KTM Motorsport. Dani Pedrosa (Red Bull KTM Factory Racing) évoluait sur un modèle plus avancé dans le garage Red Bull KTM Tech3 comme Miguel Oliveira était absent. Pour Iker Lecuona, l’objectif était surtout d’enchaîner les tours, sans toucher à rien afin de se familiariser un peu plus avec cette RC16. Même chose pour Brad Binder, encadré par Sergio Verbena. Le Sud-Africain arbore à présent le n°33 comme BB, étant donné que le n°41 est déjà pris par Aleix Espargaró.

Au total trois drapeau rouge auront été déployés ce mardi avec les chutes de Bradley Smith, de Marc Márquez et de Fabio Quartararo. Au classement on retrouvait donc Fabio Quartararo avec un tour en 1’30.136. Mais en réalité, cette première journée aura particulièrement réussi aux Yamaha, qui s’accaparaient les trois premières places ; Franco Morbidelli et Maverick Viñales terminant en effet dans le sillage du n°20. Andrea Dovizioso et Marc Márquez héritaient quant à eux des quatrième et cinquième places. Joan Mir et Álex Rins finissaient une nouvelle fois roues dans roues, aux sixième et septième rangs. Pol Espargaró, Valentino Rossi et Jack Miller complétaient le Top 10.

Le Top 10
1. Fabio Quartararo – (Petronas Yamaha SRT) – 1:30.163
2. Maverick Viñales – (Monster Energy Yamaha MotoGP) – +0.164
3. Franco Morbidelli – (Petronas Yamaha SRT) – +0.487
4. Andrea Dovizioso – (Ducati Team) – +0.502
5. Marc Márquez – (Repsol Honda Team) – +0.535
6. Joan Mir – (Team Suzuki Ecstar) – +0.648
7. Àlex Rins – (Team Suzuki Ecstar) – +0.795
8. Pol Espargaró – (Red Bull KTM Factory Racing) – +0.811
9. Valentino Rossi – (Monster Energy Yamaha MotoGP) – +0.849
10. Jack Miller – (Pramac Racing) – +0.967

Photos: motogp.com
source: comm. motogp.com

Auteur

Claude Bovey

Claude Bovey

Claude, comme son coéquipier, vit avec la passion du 2 roues qui lui hérisse toujours les poils, en toutes circonstances. Il est père de trois enfants et de quatre petits enfants… Et l'un d'entre eux s’appelle… Valentino! Allez savoir pourquoi?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle
Suivez l'actualité du monde de la moto, les nouveautés et l'agenda des événements