Alex Marquez gagne le Mugello et Thomas Lüthi sauve magistralement le podium
Moto2 GP d'Italie

Alex Marquez gagne le Mugello et Thomas Lüthi sauve magistralement le podium

Alex Marquez a enchaîné une deuxième victoire de rang. Thomas Lüthi, qui après un début de course phénoménal, s’est fait surclasser d’abord par Marquez puis par Luca Marini. Souffrant d’une indigestion comme il l’a dit en interview et d’un manque de grip, le Bernois a su magistralement préserver sa troisième place synonyme de podium et de gros points au championnat. Dominique Aegerter a terminé au 17e rang.

Comme un déclic, comme libéré, Alex Marquez enchaîne les victoire et devient un sérieux client au titre mondial! D’un autre côté, Thomas Lüthi enchaîne les bons résultats et les podiums. Troisième du classement mondial, à 2 points d’Alex Marquez et à 4 points de Lorenzo Baldassarri, auteur aujourd’hui d’une super « remontada » qui lui a permis de terminer au 4e rang final.

Alex Marquez
Thomas Lüthi, visiblement heureux de son podium du Mugello.

La couse vue par motogp.com

Álex Márquez (EG 0,0 Marc VDS) avait attendu l’équivalent d’un an et demi avant de renouer avec la victoire… et voici qu’en l’espace de deux semaines, l’Espagnol triomphe coup sur coup !

À l’extinction des feux, c’est pourtant Tom Lüthi (Dynavolt Intact GP), qui avait signé le meilleur envol. Le Suisse restera d’ailleurs quelques tours installé en tête devant son coéquipier Marcel Schrötter (Dynavolt Intact GP).

C’est alors qu’Álex Márquez décidait de passer aux choses sérieuses. Le représentant du team EG 0,0 Marc VDS se défaisait d’abord de Marcel Schrötter, puis de Tom Lüthi, avant de prendre le large… Plus personne ne le reverra.

Derrière, Marcel Schrötter décrochait progressivement. Luca Marini, Jorge Navarro (MB Conveyors Speed Up) ou encore Lorenzo Baldassarri (FlexBox HP40), parti seulement 15e : Tous venait à bout sans problème du poleman, encore handicapé par une blessure au pied gauche.

Dans la foulée, Luca Marini trouvait l’ouverture sur Tom Lüthi pour le gain de la deuxième place… et le pilote helvète devait par la suite résister au retour du duo Jorge Navarro – Lorenzo Baldassarri. Jorge Navarro allait finalement se rater dans une courbe, ce qui donnait un peu d’air au Suisse.

Tandis que les positions se figeaient devant à l’approche du drapeau à damier, Enea Bastianini (Italtrans Racing Team) nous offrait de son côté une splendide remontée. Marcel Schrötter et Jorge Navarro ne pourront que s’incliner face au rookie.

Pendant ce temps-là, Álex Márquez triomphait avec une avance de presque deux secondes sur Luca Marini. Tom Lüthi parvenait finalement à sauver la troisième marche du podium, face à Lorenzo Baldassarri et son coéquipier Augusto Fernández (FlexBox HP40), discret mais dans le coup.

Enea Bastianini terminait pour sa part à une très belle sixième place. Jorge Navarro, qui voyait sa série de Top 3 interrompue et Marcel Schrötter se classaient respectivement septième et huitième. Sam Lowes (Federal Oil Gresini Moto2) complétait le Top 10, accompagné de Fabio Di Giannantonio (MB Conveyors Speed Up), qui avait perdu pas mal de positions au départ en voulant éviter la chute de Iker Lecuona (American Racing KTM).

Photos: motogp.com
source: comm. motogp.com

Auteur

Claude Bovey

Claude Bovey

Claude, comme son coéquipier, vit avec la passion du 2 roues qui lui hérisse toujours les poils, en toutes circonstances. Il est père de trois enfants et de quatre petits enfants… Et l'un d'entre eux s’appelle… Valentino! Allez savoir pourquoi?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle
Suivez l'actualité du monde de la moto, les nouveautés et l'agenda des événements