La flèche noire (Svartpilen) de Husqvarna en version musclée 701
Nouveautés 2019

La flèche noire (Svartpilen) de Husqvarna en version musclée 701

Après la Vitpilen blanche, voici la dernière née en noir du design « simple et progressif » qui doit faire envie à tout type de public de rouler à moto. La 701 noire est légère et puissante (pour un monocylindre), et sa position de conduite est plus relax que celle de la Vitpilen 701.

Le mot Svartpilen n’évoque pas encore grand chose pour le motocycliste moyen. Mais cette appellation d’origine suédoise (qui veut dire flèche noire) va prendre son envol chez Husqvarna avec l’arrivée d’un deuxième modèle affublé de ce nom et présenté lors du salon international de la moto EICMA 2018 à Milan. La nouvelle Svartpilen 701 fait ainsi écho à la Vitpilen 701 dévoilée l’an dernier à pareille époque, et dont elle reprend les bases techniques.

Ces bases sont un puissant (pour l’achitecture et la cylindrée) moteur monocylindre refroidi par eau de 75 chevaux, puisé dans la banque d’organes KTM-Husqvarna. On le retrouve par exemple sur les KTM 690 Duke (lire notre test) et 690 SMC-R, et bien sûr sur la Viptilen 701. Le châssis est composé d’un cadre en treillis de tubes d’acier traités au chrome-molybdène, somme sur les autres machines citées ci-dessus. Et comme elles avec des parties en platines d’aluminium.

Il suffit en fait de reprendre peu ou prou la fiche technique de la Vitpilen 701, en tenant compte du fait que la roue avant n’est plus de 17, mais de 18 pouces, et que le guidon est plus haut et plus large que les bracelets de la « flèche blanche » (la signification de Vitpilen en suédois).

Svartpilen
La nouvelle Svartpilen 701, un rien plus relax que la Vitpilen 701. Avec des rétroviseurs en bouts de guidon.

Le design de la Svartpilen est censé être simple et progressif. Simple comme dans réduit à l’essentiel et progressif comme faisant appel aux plus récentes techniques disponibles. On a un accélérateur électronique qui doit rendre le monocylindre souple à bas régime, lui permettre de passer les dernières normes anti-pollution européennes et offrir un caractère enjoué, toujours prêt à grimper dans les tours. Pas de modes de pilotage en vue, ni d’anti-patinage déconnectable. La Svartpilen, à moins de 160 kilos sans les pleins, est une moto légère et devrait se révéler agile dans toutes les situations. Son angle de chasse de 25 degrés et son empattement relativement compact (1436 mm) représentent certainement un bon compromis entre la vivacité et la stabilité.

Svartpilen
La selle si particulière des nouvelles Husqvarna de route Svartpilen et Vitpilen.

L’inspiration visuelle, nous dit Husqvarna, ce sont les machines de Flat Track. D’où la roue antérieure de 19 pouces. Et les pneus Pirelli MT 60 RS, capables de trouver de la traction sur des pistes en gravier ou en terre, si le sol ne devient pas boueux.

Svartpilen
Fourche réglable, très facilement, et tableau de bord minimaliste.

L’ABS, lui, est désactivable et est combiné avec un disque mordu par un étrier radial à pistons à l’avant. Tant la fourche inversée que l’amortisseur WP sont réglables en compression et détente. La première de manière simple grâce à des molettes sur les sommets des jambes de fourche. Le second avec des outils.

Le phare avant entièrement à LED est distinctif et enchâssé dans un habillage carré aux bords arrondis. Une petite touche originale qui ferait presque penser à une moto américaine. La selle se termine de manière tranchée avec un phare arrière à LED d’aspect futuriste. Support de plaque et clignotants postérieurs sont suspendus à une superstructure partant du moyeu de roue arrière.

La Svartpilen 701 n’a pas la selle très particulière de sa petite cousine Svartpilen 401, ni son porte-bagage placé sur le réservoir d’essence. Mais elle dispose d’un embrayage anti-dribble assisté et est livrée de série avec un quickshifter bidirectionnel (pour monter comme pour descendre les rapports).

Le réservoir d’essence de 12 litres devrait donner une autonomie acceptable, dans les 200 km et plus, grâce à la frugalité du monocylindre.

Le prix de cette nouvelle flèche est fixé à 12390 frs. Elle sera disponible en Suisse à partir du mois de mars 2019.

Photos: DR
Source comm. Husqvarna

Auteur

Jérôme Ducret

Jérôme Ducret

Journaliste - 47 ans, 1m70, 80 kg - habite à Lausanne - marié, deux enfants. Aime les Italiennes et les Anglaises, mais n'est pas sectaire. A l'aise dans les ronds-points et les petites routes.

Commentaires1 commentaires

1 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *