La Honda CBR 650 F devient CBR 650 R (plus sportive), plus proche de la Fireblade
Nouveautés 2019

La Honda CBR 650 F devient CBR 650 R (plus sportive), plus proche de la Fireblade

Le premier constructeur mondial reprofile sa machine sportivo-routière de cylindrée moyenne (plus de 600 cm3). Ce n’est plus une naked avec un carénage et des guidons resserrés, à présent la CBR 650 R est une sportive.

Un vent de sportivité souffle sur les Honda de moyenne cylindrée pour l’année 2019. Après une CB 650 F qui devient R (lire notre présentation), on a la CBR 650 F (lire notre test) qui prend elle aussi le R à la fin de son nom. Voici donc la CBR 650 R, qui vient d’être présentée au salon international de la moto EICMA 2018 à Milan.

Au premier regard, on se rend compte qu’on a affaire à une moto qui est proche visuellement de la Superbike Honda de dernière génération, la CBR 1000 RR Fireblade (lire notre test). Les carénages, la position de conduite, la finesse de la moto, les graphismes, tout est fait pour tisser un lien de parenté entre ces deux modèles que près de 100 chevaux séparent.

La CBR 650 R marque une évolution importante de la CBR 650 F. ON avait auparavant une machine naked (la CB 650 F) à qui l’on avait donné un bout de carénage aérodynamique et protecteur, une bulle et une position de conduite un rien sportive.

Aujourd’hui, la nouvelle version va nettement plus loin. Le moteur à quatre cylindres de 650 cm3 (ou presque) gagne en chevaux: 95 en pointe au lieu de 89 (plus 5%). Avec une zone rouge située 1000 tours plus haut, aux alentours de 12000 tr/min. Le couple et la puissance progressent aussi sur toute la plage des régimes, nous dit Honda. Le creux ressenti dans l’accélération vers 5500 tr/min aurait ainsi été éliminé. Mais ce n’est pas un bicylindre punchy en bas du compte-tours, on s’en doute.

CBR 650 R
Le nouveau tableau de bord de la CBR 650 R.

La position de conduite est encore plus pieds en arrière et bras en avant, avec des guidons bracelets presque aussi bas que ceux d’une vraie Supersport. Mais la hauteur de selle ne bouge pas, à 810 mm du sol.

Le poids avec les pleins diminue à 207 kg, au lieu de 212, grâce à des modifications apportées au réservoir d’essence, au cadre plus léger (-1,9 kg) et aux repose-pieds, qui sont à présent dans le style Supersport. En parlant du châssis, il a été modifié et utilise des plaques en acier coulé plutôt que forgé, avec une rigidité retravaillée: plus rigide vers l’avant, plus souple sur les côtés.

CBR 650 R
Le pot sous le moteur, caractéristique des 650 Honda 4-cylindres.

La fourche Showa inversée est nouvelle et propose des ajustements en précharge et compression. Enfin le mono-amortisseur est monté directement sur le cadre et peut être réglé en précharge. Sur sept niveaux.

CBR 650 R
La nouvelle CBR 650 R est plus dynamique encore.

Le design des roues est nouveau, tout comme la queue de la moto, nettement plus fine que sur la CBR 650 F. Et enfin le panneau d’instruments, comme sur la naked, adopte un nouveau design avec un écran unique, et intègre un indicateur de rapport de vitesses engagé et un témoin proposant de changer de rapport lorsque c’est utile.

On note, comme sur la naked CB 650 R, que le freinage à l’avant est confié à des étriers radiaux à 4 pistons (et pas à 2 pistons comme sur la CBR 650 F). Et que, outre l’ABS, on a à disposition un contrôle de traction signé Honda (le HSTC).

Le prix et la disponibilité de ce nouveau modèle ne sont pas encore connus pour la Suisse.

Photos: DR
Source comm. Honda

Auteur

Jérôme Ducret

Jérôme Ducret

Journaliste - 51 ans, 1m70, 80 kg - habite à Lausanne - marié, deux enfants. Aime les Italiennes et les Anglaises (les motos, bien sûr), mais n'est pas sectaire. A l'aise dans les ronds-points et les petites routes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle
Suivez l'actualité du monde de la moto, les nouveautés et l'agenda des événements