Honda dévoile la nouvelle CB 650 R, nouveau style, avec l’antipatinage
Nouveautés 2019

Honda dévoile la nouvelle CB 650 R, nouveau style, avec l’antipatinage

On avait vu un concept baptisé CB650 au récent Mondial de la Moto de Paris, voici le modèle de série, ou la nouvelle Honda CB650 R. Cette naked de cylindrée intermédiaire adopte le look Neo Sports Café déjà présent sur la CB1000R et ses petites soeurs 125 et 300. Elle remplace aussi la CB650F, et monte en gamme avec des suspensions réglables, le contrôle de traction et un panneau d’instruments à la page.

C’était un peu le chaînon manquant dans la gamme moto de Honda. Mais la toute nouvelle CB 650 R, montrée pour la première fois au public lors du salon de la moto EICMA 2018 à Milan, est bien plus que cela. Cette naked est une nouvelle interprétation du concept stylistique baptisé Neo Sports Café par Honda. On lui doit déjà les récentes CB 1000 R (lire notre test), CB 300 R et CB 125 R.

Sur la CB 650 R, ce design si particulier, qui mêle aspects rétro et futuristes et est au final intemporel, s’incarne dans une nouvelle forme. Il est ici particulièrement compact tout en restant élégant et en faisant visuellement preuve de qualités athlétiques. C’est notamment le résultat d’une sortie d’échappement très courte, sous le côté droit du moteur, légèrement relevée et en phase avec la courbe dessinée par le bras oscillant.

A l’avant, on a le phare rond avec un cercle et une barre horizontale de LED, typique du Neo Sports Café, un radiateur assez imposant mais pas trop, et quatre magnifiques tubulures d’échappement bien en vue et qui partent en diagonale sur la gauche. On retrouve ici les lignes montrées pour la première fois sur le concept CB650 de Honda, présenté il y a un mois au Mondial de la Moto 2018 à Paris (lire notre présentation).

CB 650 R
Le phare à LED typique du style Neo Sports Café.

A ces détails, on reconnaît assez facilement la moto qui se trouve sous cet habit néo-rétro. Il s’agit d’une nouvelle version retravaillée techniquement de la CB 650 F (lire notre test). La naked de milieu de gamme à moteur 4-cylindres qui a remplacé il y a quelques années la célèbre Hornet 600. Retravaillée, car le quatre-pattes délivre à présent 95 chevaux en pointe, à 12000 tr/min. Exactement la limite pour qu’il puisse être bridé à 35 kW de puissance, et donc convenir au permis A limité en Suisse, pour ceux qui débutent la moto et ont moins de 25 ans. Cette puissance maximale représente une augmentation de 8% par rapport à la CB650F, explique Honda. On la doit à quelques modifications techniques mineures dans l’admission, dans le rapport de compression et dans le timing des cames. Le moteur peut aussi tourner 1000 tours plus haut que la version précédente. Le couple maximal, lui, est de 64 Nm à 10500 tr/min.

CB 650 R
Le nouveau tableau de bord digital.

Autrement dit, c’est encore un quatre-cylindres classique dans son caractère, qui doit être emmené vers la partie supérieure du compte-tours pour donner des accélérations très sportives. C’est moins pointu que feu la Hornet, grâce notamment à la cylindrée supérieure, mais c’est moins punchy à bas régime qu’un bicylindre de taille comparable.

A noter que c’est la première Honda de cylindrée moyenne (moins de 700 cm3) qui est équipée du contrôle de traction HSTC. Et la nouvelle gagne un embrayage assisté avec fonction anti-dribble.

CB 650 R
La fourche inversée est désormais réglable.

Le côté sportif de l’engin est souligné par une nouvelle position de conduite, relativement en avant pour les bras et le torse, même si le guidon est de type naked, à hauteur confortable. Les repose-pieds, eux, sont situés plus en arrière que ceux de la CB 650 F. Tout est ici un peu comme sur la grande CB1000R Neo Sport Café.

Mais alors que les suspensions de la CB 650 F n’étaient quasiment pas réglables, la fourche et l’amortisseur de la nouvelle venue sont un cran au-dessus, ajustables en précharge et détente. Ce sont une Showa inversée dite SFF. A l’arrière, on a un mono-amortisseur réglable en précharge, et un bras oscillant différent, de même qu’une partie arrière du châssis plus légère.

La montée en gamme des équipements inclut aussi le freins. Les étriers avant sont à présent radiaux, avec 4 pistons mordant des disques de 310 mm de diamètre. On a l’ABS, évidemment.

CB 650 R
Une des couleurs disponibles.

Tous ces changements font baisser le poids, qui passe de 208 kilos en ordre de marche à 202 kg.

Et le panneau d’instruments est nouveau lui aussi et inclut une jauge (c’était déjà le cas) et un indicateur de rapport de vitesses engagé.

La nouvelle CB 650 R sera disponible en noir, en rouge sombre métallique, en bleu pastel sombre ou en argenté. La date d’arrivée en concessions suisses devrait se situer vers la fin du mois de février, à un prix pas encore défini.

 

Photos: DR
Source comm. Honda

Auteur

Jérôme Ducret

Jérôme Ducret

Journaliste - 47 ans, 1m70, 80 kg - habite à Lausanne - marié, deux enfants. Aime les Italiennes et les Anglaises, mais n'est pas sectaire. A l'aise dans les ronds-points et les petites routes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *