Le boxer Shiftcam 1250 aussi pour les BMW R 1200 R, RS et GS Adventure
Nouveautés 2019

Le boxer Shiftcam 1250 aussi pour les BMW R 1200 R, RS et GS Adventure

Pour 2019, le constructeur allemand continue la mise à niveau de sa famille de moto utilisant l’architecture motteur dite boxer (deux cylindres transversaux, avec les têtes de cylindres qui poussent sur les côtés, à plat).

Au salon international EICMA 2018 à Milan, BMW a dévoilé trois nouvelle évolution de ses motos  à moteur boxer de grande cylindrée: la GS Adventure (photo ci-dessus), la R et la RS.

Juste avant le salon international de la moto Intermot 2018 à Cologne, début octobre, BMW avait dévoilé la version 2019 de sa très populaire GS à moteur boxer et de sa soeur RT de touring. La principale modification venait d’une croissance de la cylindrée (de 1170 à 1254 cm3, en gros) et de l’adoption d’un système faisant coexister deux profils différents et sélectionnables des cames sur les arbres d’admission. Cette technologie, baptisée Shift Cam, permet de passer d’un profil à l’autre lorsque par exemple on ouvre les gaz en grand pour accélérer à fond, et/ou que l’on dépasse un certain régime moteur ou que l’on descend en-dessous d’un certain régime. Le tout sans que le pilote s’aperçoive du changement, et pour obtenir un moteur plus souple à bas régime, et plus punchy à mi- et hauts-régimes. On peut lire notre présentation pour plus de détails, ainsi que notre test de la R 1250 GS.

GS Adventure
La nouvelle BMW R 1250 R, soit le boxer naked, version 2019.

La même technologie Shift Cam débarque donc pour 2019 sur les trois modèles cités ci-dessus. On a donc la naked R 1250 R, la sport-touring R 1250 RS, et enfin, immanquablement, la version longue distance de la GS, la R 1250 GS Adventure.

Dans le détail, les trois nouvelles R 1250 développent donc 136 chevaux en pointe à 7750 tr/min (125 jusqu’ici), et un couple maximum de 143 Nm à 6250 tr/min (125 jusqu’ici).

GS Adventure
Le nouveau moteur boxer 1250, doté de la technique dite Shift Cam, ou distribution variable pour les soupapes d’admission. Ici sur la RS.

Ces trois machines sont équipées de série de deux modes de pilotage, d’un anti-patinage simple et déconnectable et de l’aide au démarrage en côte. Et un pavé d’instrument en couleur TFT avec la fonction de connectivité (à un smartphone, par exemple) est fourni de série. La R (lire notre test de la version précédente) et la RS (notre test de la précédente) ont toujours une fourche inversée de type classique (réglable), tandis que l’Adventure utilise un élément Telelever séparant les forces de guidage de la roue de celles d’amortissement.

GS Adventure
Le nouveau visage de la RS. L’asymétrie faciale a disparu.

La liste des options est toujours aussi longue et permet de se créer une moto personnalisée selon ses goûts – et son porte-monnaie. On a donc les suspensions électroniques semi-actives Dynamic ESA (la précharge se règle elle aussi automatiquement à l’arrière, pas à l’avant), le contrôle de traction DTC et l’ABS efficaces en virage, les modes de pilotage Dynamic, Dynamic Pro (configurable) et (pour l’Adventure) Enduro et Enduro Pro. On vous fait grâce de la liste complète, qui est assez proche de celle de la R 1250 GS (lire notre présentation et notre test dynamique).

GS Adventure
La sport-touring R 1250 RS en pleine action.

La RS change par la même occasion de visage, et adopte un design de la face avant qui est à présent basé sur la symétrie entre les côtés gauche et droit (lire notre test de la version précédente).

R 1250 GS Adventure: à partir de 19000 frs, arrivée sur le marché suisse prévue courant décembre 2018.

R 1250 RS: à partir de 15350 frs, arrivée sur le marché suisse prévue en mars 2019.

R 1250 R: à partir de 14650 frs, arrivée sur le marché suisse prévue en février 2019.

Photos: DR
Source comm. BMW

Auteur

Jérôme Ducret

Jérôme Ducret

Journaliste - 51 ans, 1m70, 80 kg - habite à Lausanne - marié, deux enfants. Aime les Italiennes et les Anglaises (les motos, bien sûr), mais n'est pas sectaire. A l'aise dans les ronds-points et les petites routes.

Commentaires1 commentaires

1 commentaires

  • didi

    ps, il y a une personne ou un mecano qui a regarder la periodiciter d entretien de cette moto …adieux la qualite pseudo germanique sorter vos sous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle
Suivez l'actualité du monde de la moto, les nouveautés et l'agenda des événements