Marquez impérial tire les marrons du feu d’une course à rebondissements!
MotoGP Jerez

Marquez impérial tire les marrons du feu d’une course à rebondissements!

Héroïque, Dani Pedrosa a involontairement brouillé les cartes au championnat en percutant Lorenzo et Dovizoso. Auparavant, Crutchlow, ex-leader du championnat allait seul à la faute. Tout comme Thomas Lüthi. Seul devant, Marquez a fait coup double. Il gagne devant Zarco et Iannone.

Marc Márquez a tiré les marrons du feu de ce Grand Prix de feu! Il a décroché son deuxième succès consécutif, au terme d’une course marquée par l’accrochage Dovizioso – Pedrosa – Lorenzo.

À l’extinction des feux, Jorge Lorenzo (Ducati Team) signait le holeshot devant Dani Pedrosa (Repsol Honda Team) et Johann Zarco (Monster Yamaha Tech3). Marc Márquez (Repsol Honda Team), cinquième, allait toutefois rapidement se frayer un passage. Après s’être débarrassé de Cal Crutchlow (LCR Honda Castrol) dans le deuxième tour, le Catalan venait à bout de Johann Zarco, puis de Dani Pedrosa pour s’installer dans la roue de son compatriote et leader Jorge Lorenzo.

Andrea Dovizioso remontait lui aussi au classement sans tarder. Huitième sur la grille, l’Italien pointait ainsi en quatrième position, au huitième passage. Honda Repsol vs Ducati : une bataille s’engageait alors. Pendant ce temps-là, Álex Rins (Team Suzuki Ecstar) se faisait piéger dans le virage 11, second abandon consécutif pour l’Espagnol. Et Cal Crutchlow connaissait le même sort, cette fois à l’entrée de la courbe 1.

À un moment donné, Marc Márquez prenait les commandes de la course et le Champion du Monde finissait par hausser son rythme pour distancer ses trois plus proches adversaires. L’Espagnol ne sera dès lors plus jamais inquiété.

Derrière scenario catastrophe : Alors que sept tours restaient à boucler, Andrea Dovizioso porta une attaque sur Jorge Lorenzo à hauteur du virage 6, mais l’Italien écarta. Longtemps positionné en observateur, Dani Pedrosa tenta d’en profiter en se glissant à l’intérieur. Problème, Jorge Lorenzo referma la trajectoire, voulant lui-même éviter son coéquipier. Résultat, les deux pilotes se percutèrent, embarquant au passage le malheureux Andrea Dovizioso, qui menait alors au Championnat.

Cet accrochage profita tout compte fait à Johann Zarco. Le Français, qui connut une course en solitaire, récupérait alors la deuxième place. Pour la troisième marche du podium, rien n’était en revanche joué ; Andrea Iannone (Team Suzuki Ecstar) essayant tant bien que mal de défendre son bien face à Danilo Petrucci (Alma Pramac Racing), Valentino Rossi (Movistar Yamaha MotoGP) et Jack Miller (Alma Pramac Racing). Le représentant Suzuki se fit passer par Danilo Petrucci, mais Andrea Iannone fut en mesure de riposter sur la fin.

Marc Márquez, vainqueur 15 jours plus tôt à Austin, s’illustrait ainsi avec une avance de plus de cinq secondes sur Johann Zarco, tandis qu’Andrea Iannone offrait à Suzuki son troisième podium consécutif ; une grande première depuis 2008. Par ailleurs l’Italien n’avait jamais inscrit de double Top 3 depuis son arrivée en MotoGP™.

Danilo Petrucci terminait au quatrième rang devant Valentino Rossi, qui aura bouclé l’équivalent d’un tour du monde en 369 épreuves disputées. Jack Miller se classe pour sa part sixième. Maverick Viñales (Movistar Yamaha Tech3) fut quant à lui en mesure de battre  Álvaro Bautista (Ángel Nieto Team) pour le gain de la septième position. Franco Morbidelli (EG 0,0 Marc VDS), meilleur rookie et le wildcard Mika Kallio (Red Bull KTM Factory Racing) complètent le Top 10.

Au Championnat, Marc Márquez vire ainsi en tête, 12 points devant notre Français Johann Zarco. Maverick Viñales, troisième, accuse 20 longueurs de retard, alors qu’Andrea Dovizioso glisse au cinquième rang.

marrons
La scène où Pedrosa a fait Strike!

marronsmarronsmarrons

Photos: motogp.com
source: comm. motogp.com

Auteur

Claude Bovey

Claude Bovey

Claude, comme son coéquipier, vit avec la passion du 2 roues qui lui hérisse toujours les poils, en toutes circonstances. Il est père de trois enfants et de quatre petits enfants… Et l'un d'entre eux s’appelle… Valentino! Allez savoir pourquoi?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle
Suivez l'actualité du monde de la moto, les nouveautés et l'agenda des événements