Après KTM et BMW, Triumph s’allie à un constructeur indien
Actu, Motos

Après KTM et BMW, Triumph s’allie à un constructeur indien

La marque britannique a annoncé avoir conclu un partenariat avec Bajaj, géant indien du deux-roues motorisé. Les deux firmes entendent travailler de concert pour mettre sur le marché mondial des motos de cylindrée « moyenne ».

Triumph s’allie à un autre constructeur de motos. La marque britannique, déjà bien présente de par le monde, avec notamment une usine en Thaïlande, a annoncé un partenariat stratégique avec un géant du secteur, l’Indien Bajaj.

L’an passé, la compagnie Bajaj Auto, l’une des 34 du groupe, a ainsi écoulé plus de 2 millions de motocycles. Et on ne parle pas des trois-roues. Il s’agit de l’un des cinq premiers fabriquants de motos au monde, de par ce volume. Mais sa gamme de modèles est surtout peuplée d’engins de petite cylindrée, jusqu’à 400 centimètres cubes.

Triumph s'allie
Le Dominar 400, de Bajaj. Bâti sur les fruits du partenariat avec KTM.

Il y a quelques années, Bajaj a pris une participation dans le groupe européen KTM, leader de la production de motos sur le continent depuis qu’il a dépassé BMW en termes d’unités écoulées. De cette alliance sont nées notamment les KTM de petite cylindrée, soit les 125, 200 et 390 Duke (lire notre test). Réalisées selon les standards de qualité et de sophistication propres à KTM, mais à un prix plus accessible, grâce entre autres au fait qu’elles sont construites en grande partie en Inde.

KTM et Bajaj ne sont d’ailleurs pas les seules à s’être ainsi alliées. BMW a fait de même, avec un temps de retard, vis-à-vis de TVS, un autre géant indien. Ce qui a donné naissance côté allemand à la nouvelle lignée des G 310 (R et GS). Lire à ce propos notre test de la G 310 R.

Avec ce nouveau partenariat, il est fort probable que Bajaj vise le segment des motos de plus grande cylindrée. Le communiqué commun avec Triumph parle de futurs développement de moto de « taille moyenne » (« midsize », en anglais).

On sait par ailleurs que Triumph, qui voulait un temps développer des motos sportives de petite cylindrée, y a depuis lors renoncé pour se concentrer sur la renaissance de sa famille « Classic », on peut deviner dans quelle direction ce partenariat peut se développer. Des Bonneville 500 et 700, mues par de petits bicylindres? Seul l’avenir pourra le confirmer. Mais notre confrère indien Zigwheels y croit fortement (lire son article à ce propos, en anglais).

Photos: DR
Source comm. Triumph

Auteur

Jérôme Ducret

Jérôme Ducret

Journaliste - la cinquantaine, 1m70, 80 kg - habite à Lausanne - marié, deux enfants. Aime les Italiennes et les Anglaises (les motos, bien sûr), mais n'est pas sectaire. A l'aise dans les ronds-points et les petites routes, et s'est découvert récemment une passion pour l'Aventouring en tout-terrain.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Created with love by netinfluence agence digitale
Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle
Suivez l'actualité du monde de la moto, les nouveautés et l'agenda des événements