Les motos se fraient une (petite) place au Salon de l’Auto
Exposition

Les motos se fraient une (petite) place au Salon de l’Auto

Honda, BMW, Ducati, Peugeot, mais aussi cette année Yamaha présentent des modèles sur les stands de constructeurs automobiles. Pour communiquer à un public plus large.

Au Salon de l’Auto, on doit voir… des autos. Mais il y a de plus en plus de marques de motos et de scooters qui se fraient un chemin dans les travées des différentes expositions internationales consacrées à l’automobile. En ce moment, le Salon de Genève bat son plein: il vient d’ouvrir au public et va animer les halles de Palexpo durant encore deux semaines.

Et à Genève, cela fait quelques années que des marques comme Honda et BMW profitent de leur double appartenance pour faire aussi un peu de promo pour leurs modèles de deux roues. La place est cependant comptée et le choix du ou des modèles est crucial. Du genre: vous devez résumer votre marque en une ou deux phrases – pardon, modèles.

On voit ainsi cette année sur le stand Honda la CRF 1000 L Africa Twin, comme l’an dernier. Pas de surprise, c’est un modèle phare et de prestige, et l’an passé le géant japonais n’a pas pu écouler tous les exemplaires qu’il aurait voulu. Un tremblement de terre au Japon a en effet forcé l’usine au chômage technique durant plus d’un mois. Va donc pour l’Africa Twin, ou le retour d’une légende. Ce qui est plus intéressant, c’est la présence de la nouvelle version de la célèbre sportive Fireblade. Là, clairement aussi, c’est une question d’honneur. Honda a en effet rattrapé son retard en termes de performance et d’aides au pilotage sur les autres marques, européennes notamment (lire notre essai).

Claudio Domenicali, Auto
Le nouvel X-ADV sur le stand Honda. Il y avait aussi la nouvelle Fireblade et la CRF 1000 L Africa Twin.

Enfin le troisième « larron » du stand Honda à Genève n’est autre que le X-ADV. Un véhicule d’un genre totalement nouveau. Une sorte de moto-scooter-SUV à deux roues. Avec le double embrayage DCT qui automatise le passage des vitesses, des roues, un châssis, des reins et des suspensions de moto, plutôt haut de gamme. Et une capacité de chargement ainsi qu’une protection et un confort dignes d’un maxi-scooter.

Du côté allemand, on a sans surprise non plus la reine BMW R 1200 GS, dans sa nouvelle déclinaison Rally (lire notre essai). Celle que l’Africa Twin a tenté de détrôner l’an passé, sans y parvenir. Et pour bien faire, la marque à l’hélice a aussi apporté une des dernières incarnation de son modèle néo-rétro R NineT, la Racer. Avec un habillage de sportive de jadis. Le public a apprécié.

Claudio Domenicali
Sur le stand BMW, la nouvelle R 1200 GS Rally et la nouvelle R NineT Racer.

On le voit, on s’adresse à un public qui n’est pas expert du monde de la moto, à qui il faut présenter les points forts pouvant intéresser une audience large et variée.

Expliquer l’ABS de virage aux néophytes

On continue avec Ducati, sur le stand de la maison mère Audi (même si la marque de motos italienne garde son indépendance industrielle, pour la conception et le développement). Là aussi, on présente deux modèles qui peuvent toucher au-delà du cercle de fanas de Borgo Panigale. La nouvelle Multistrada 950, pour ceux que les 160 chevaux et les 20000 francs de la Multistrada 1200 intimident, et la Supersport, pour ceux qui veulent découvrir le monde sportif sans se casser les reins ni disposer de 200 chevaux.

Claudio Domenicali, Auto
Le petit coin Ducati sur le stand Audi: de g. à dr. la Supersport S, la Multistrada 950 et la Monster 1200 S.

Et, tout de même, une Monster 1200 S 2017, icône de la marque, pour pouvoir par exemple expliquer à un ou une néophyte les bienfaits de l’ABS efficace en virage (lire notre essai).

N’oublions pas Peugeot, dont les deux branches, automobiles et motocycles se sont séparées de fait il y a peu de temps, mais qui collaborent encore. Cette année, on a droit au nouveau scooter roues hautes, le Belville, et au Métropolis 400, le trois-roues inclinable de luxe de la marque au lion.

Claudio Domenicali, Auto
Cinq roues sur le stand Peugeot (comptez bien).

Enfin Yamaha débarque pour la première fois depuis longtemps au Salon de l’Auto. Avec un seul modèle qui illustre les liens tissés récemment en Italie avec Fiat. Il s’agit de la XSR 900 Abarth (photo tout en haut). Une série limitée de la moto néo-rétro (pour faire simple) nantie du même puissant tricylindre que la MT-09. Et dotée d’une déco spéciale et d’un semi-carénage. Bien sûr, elle est aussi disponible en Suisse.

 

Photos: DR/Jérôme Ducret

Auteur

Jérôme Ducret

Jérôme Ducret

Journaliste - 51 ans, 1m70, 80 kg - habite à Lausanne - marié, deux enfants. Aime les Italiennes et les Anglaises (les motos, bien sûr), mais n'est pas sectaire. A l'aise dans les ronds-points et les petites routes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle
Suivez l'actualité du monde de la moto, les nouveautés et l'agenda des événements