« Desmo Dovi » est le neuvième vainqueur de 2016
MotoGP Sepang

« Desmo Dovi » est le neuvième vainqueur de 2016

Le pilote Ducati n’avait pas gagné de course depuis sept ans. Il a remporté le Grand Prix de Malaisie de manière brillante, sous la pluie, devant Rossi et Lorenzo. Et après les chutes de Iannone, Crutchlow et Marquez.

Andrea Dovizioso (Ducati Team), surnommé « Desmo Dovi », a remporté une victoire historique au Grand Prix Shell de Malaisie lors de l’avant-dernière manche du Championnat du Monde MotoGP™ 2016. Celui-ci compte désormais neuf vainqueurs différents puisque l’Italien succédait à Jorge Lorenzo, Valentino Rossi, Jack Miller, Marc Márquez, Andrea Iannone, Cal Crutchlow, Maverick Viñales et Dani Pedrosa.

Retardé de vingt minutes en raison d’une pluie insistante, le départ de la course était pour l’Italien l’occasion de s’installer en tête de la grille pour la seconde fois de la saison. Il avait auparavant parfaitement maîtrisé l’exercice des qualifications sur piste mouillée.

Malgré sa pole, ‘DesmoDovi’ a très vite été devancé par Lorenzo (Movistar Yamaha MotoGP) et Márquez (Repsol Honda Team). Mais il s’est maintenu solidement installé dans un groupe de tête qui comprenait aussi Rossi (Movistar Yamaha MotoGP), Iannone (Ducati Team), Cal Crutchlow (LCR Honda) et Aleix Espargaró (Team Suzuki Ecstar).

Sur une piste trempée, Iannone et Rossi se sont chargés de faire le spectacle en tête d’un groupe compact. Jusqu’à ce que plusieurs prétendants au podium partent à la faute. Crutchlow a été le premier à chuter, dans le virage n°2 du douzième tour, juste avant que Márquez ne tombe dans le virage n°11.

Devancé par Rossi puis par Dovizioso, Iannone est parti à la faute le tour suivant, dans le virage n°9. Il a laissé ses deux compatriotes en tête tandis que Lorenzo, alors quatrième, se faisait progressivement distancer.

« Desmo Dovi » premier à cinq tours de l’arrivée

Dovizioso s’est finalement emparé de la première position à cinq tours de l’arrivée, saisissant tout de suite son opportunité lorsque Rossi est parti trop large dans le virage n°1. Le pilote de Forli, dont l’unique victoire en MotoGP™ remontait au GP de Grande-Bretagne de 2009, a ensuite fait le break. Et il a filé vers le drapeau à damier en ne laissant aucune chance de contre-attaquer à Rossi.

Vainqueur avec trois secondes d’avance, Dovizioso signait la deuxième victoire de Ducati en 2016. Il retrouvait sur le podium Rossi, désormais assuré du titre de vice-Champion du Monde, ainsi que Lorenzo. Ce dernier rejoindra « Desmo Dovi » chez Ducati pour 2017.

Les chutes de bon nombre des candidats au podium ont aussi bénéficié à Héctor Barberá (Avintia Racing) et Loris Baz (Avintia Racing), qui ont respectivement pris les quatrième et cinquième places. A l’arrivée, ils étaient devant Maverick Viñales (Team Suzuki Ecstar), Álvaro Bautista (Aprilia Racing Team Gresini) et Jack Miller (Estrella Galicia 0,0 Marc VDS). Qui eux-mêmesdevançaient Pol Espargaró (Monster Yamaha Tech3), Danilo Petrucci (Octo Pramac Yakhnich) et Márquez, remonté après sa chute et onzième à l’arrivée.

Les derniers points sont revenus à Eugene Laverty (Pull&Bear Aspar Team), Aleix Espargaró (Team Suzuki Ecstar), Bradley Smith (Monster Yamaha Tech3) et Scott Redding (Octo Pramac Yakhnich).

Après l’épreuve malaisienne, le Championnat du Monde MotoGP™ 2016 se terminera le 13 novembre, lors du Grand Prix de Valence. Il sera suivi du premier Test Officiel de la saison 2017, les 15 et 16 novembre.

Photos: DR
motogp.com

Auteur

Jérôme Ducret

Jérôme Ducret

Journaliste - 51 ans, 1m70, 80 kg - habite à Lausanne - marié, deux enfants. Aime les Italiennes et les Anglaises (les motos, bien sûr), mais n'est pas sectaire. A l'aise dans les ronds-points et les petites routes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle
Suivez l'actualité du monde de la moto, les nouveautés et l'agenda des événements