BMW dévoile sa Vision de la moto du futur
Etude

BMW dévoile sa Vision de la moto du futur

La firme allemande a dévoilé à Los Angeles un concept de véhicule sur deux roues non polluant auto-stable que l’on peut piloter sans casque et dont la forme s’adapte.

Ils le disent eux-mêmes: quand ils conçoivent une nouvelle moto ou un nouveau scooter, ils essaient de se projet cinq, maximum dix ans dans l’avenir. Eh bien cette fois les projetistes (c’est un néologisme que je trouve pratique même s’il n’est pas très français) de BMW ont imaginé ce que pourrait être la moto dans 100 ans. Et ça donne la BMW Motorrad Vision Next 100 – ouf on l’a écrit une fois. Que le constructeur allemand vient de présenter en détail aux Etats-Unis- A Los Angeles.

Les deux premières choses qui frappent sont l’absence de casque de la motarde qui prend les commandes de l’engin, et le fait qu’il tienne debout sans la moindre béquille.

Selon BMW Motorrad, le port d’un casque de protection est inutile sur ce genre de véhicule, parce qu’il est équipé d’un système de sécurité entièrement active. Et ce dans un environnement où la plupart des autres véhicules partageant la route seront autonomes. Nous dit BMW.

Vision
Regarde, c’est sans casque – mais avec des lunettes!

Qu’entend-on ici par sécurité active? Une sort de « compagnon digital » qui est là pour prévenir la motarde – ou le motard – lorsqu’un danger se présente, et même si nécessaire qui est prêt à agir sur le véhicule pour empêcher une collision ou une chute. Dans ces conditions, les vêtements de moto n’ont plus besoin non plus d’être protecteurs, sauf en ce qui concerne la météo.

Le casque est remplacé par des lunettes, sur les optiques desquelles des informations sont projetées lorsque c’est utile/nécessaire, et seulement lorsque c’est utile/nécessaire.

Vision
Oui, elle est censée tenir toute seule.

A propos de la fonction d’auto-équilibrage, elle devrait aussi permettre de sélectionner la meilleure trajectoire et de rendre le pilotage encore plus intuitif et facile. Une manière de s’adapter aussi au degré d’expertise de la pilote. Histoire que l’on ne s’ennuie pas dans un univers tout digital où l’humain n’aurait plus rien à faire. Au contraire. Le « compagnon digital » ne doit se faire remarquer que lorsque c’est, encore une fois, utile/nécessaire.

Châssis unique et flexible, suspension dans les pneus

Le châssis de cette moto du futur est capable de s’adapter aux conditions de conduite, d’être plus ou moins enveloppant, faisant aussi office de carrosserie. Mais avec une économie de moyens qui font que l’on a toujours affaire à une moto, que l’on peut sentir le vent et l’odeur de l’herbe. Voilà, à force, on devient poète. Ce châssis, baptisé Flexframe, est flexible. Bin oui. Il forme un tout, bouge ce qu’il faut pour faire tourner la moto. On ne trouve pas dans cette Vision de boulons, de joints, et d’autres éléments joignant une partie du châssis à une autre.

Les fonctions de suspensions sont ici assurées par les roues, une sorte de suspension électronique cachée dans les pneus.

Vision
Pas de doute, c’est toujours une moto. Ne manque que la pilote.

Enfin la propulsion est non polluante. BMW Motorrad ne précise bien sûr pas à quelle source d’énergie elle fait appel: électrique, hydrogène, autre… dans 100 ans, les choses auront eu le temps d’évoluer! On reconnaît par contre, pour ce qui est du moteur, une forme caractéristique des actuels « boxer », avec deux « cylindres » posés à plat de chaque côté, quelle que soit leur fonction future.

Une Vision conforme au passé

Et la forme générale de la moto est un triangle. Noir. Comme c’était déjà le cas pour l’une des premières BMW, la R 32, qui date de 1923.

Bon, la ressemblance n’est pas frappante. Mais on retrouve les mêmes lignes de force.

Vision
La BMW du futur et celle du passé. Un air de famille?
Photos: DR
Comm. BMW Motorrad

Article mis à jour le 19 octobre 2016 à 23:31

Auteur

Jérôme Ducret

Jérôme Ducret

Journaliste - 53 ans, 1m70, 80 kg - habite à Lausanne - marié, deux enfants. Aime les Italiennes et les Anglaises (les motos, bien sûr), mais n'est pas sectaire. A l'aise dans les ronds-points et les petites routes, et s'est découvert récemment une passion pour l'Aventouring en tout-terrain.

Commentaires1 commentaires

1 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Created with love by netinfluence agence digitale
Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle
Suivez l'actualité du monde de la moto, les nouveautés et l'agenda des événements