Avec la prime franc fort, les « guêpes » deviennent plus accessibles
Actu, Scooters

Avec la prime franc fort, les « guêpes » deviennent plus accessibles

L’importateur suisse de la marque italienne Vespa baisse ses prix pour 2015.

C’est bien connu, quand on aime, on ne compte pas. C’est ce que se disent depuis des années les amateurs et amatrices de Vespa en Suisse. Déjà cher à l’origine, le magnifique engin l’est encore plus dans ce pays après la vente de ses différents modèles par le groupe Piaggio, propriétaire de la marque, à l’importateur helvétique Ofrag (qui importe également Piaggio, Gilera et Aprilia, toutes membres de Piaggio). Eh bien grâce à la décision de la Banque Nationale Suisse, puis de la Banque Centrale Européenne d’abandonner le taux de change fixe franc-euro et respectivement de racheter la dette de pays en difficulté dans la zone euro, les choses changent pour 2015.

En effet, même si cela ne lui fait certainement pas plaisir, la direction d’Ofrag a décidé de baisser ses prix pour compenser la dégringolade de l’euro face au franc. Et éviter à la fois que ses clients aillent se fournir à l’étranger ou, pire encore, renoncent à leur achat. On vous a donné le détail pour Piaggio, le voici pour Vespa.

La Vespa Primavera 125 ABS (photo ci-dessus), disponible en France pour 4239 euros, coûte désormais 5195 francs en Suisse. Elle était à 5895 francs l’an dernier.

La Gts 300 Super sur une place de Scarperia (Toscane).
La Gts 300 Super sur une place de Scarperia (Toscane).

La GTS 300 ie ABS-ASR (avec antiblocage et antipatinage, modèle renouvelé en 2014), fer de lance en haut de la gamme, passe de 7595 à 6495 francs! Près de 1000 francs de remise.

Et pour mieux comparer, voici la liste 2014 d’abord, puis celle de 2015 ensuite…Vespaprix2014CHVespaprix2015bonusCH

Des infos prochainement pour les motos et scooters Aprilia.

Par Jérôme Ducret, source Ofrag

Auteur

Jérôme Ducret

Jérôme Ducret

Journaliste - 52 ans, 1m70, 80 kg - habite à Lausanne - marié, deux enfants. Aime les Italiennes et les Anglaises (les motos, bien sûr), mais n'est pas sectaire. A l'aise dans les ronds-points et les petites routes, et s'est découvert récemment une passion pour l'Aventouring en tout-terrain.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Created with love by netinfluence agence digitale
Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle
Suivez l'actualité du monde de la moto, les nouveautés et l'agenda des événements