Le Suisse Aegerter en mondial Superbike l’an prochain!
Mercato pilotes

Le Suisse Aegerter en mondial Superbike l’an prochain!

L’actuel champion du monde en titre et leader du classement mondial Supersport, qui a aussi été un pilote remarqué en mondial Moto2, a enfin décroché un contrat pour passer à la catégorie supérieure, le WorldSBK, grâce à ses succès dans la catégorie Supersport et dans la coupe mondiale électrique MotoE, notamment. IL sera l’un des deux pilotes du team satellite GYTR GMT, chez Yamaha. Et aux côtés du champion du monde Moto2 et actuel pilote KTM (team Tech3) en MotoGP, l’Australien Remy Gardner.

C’est fait, il va faire le pas l’an prochain en mondial Superbike. Le pilote suisse Dominique Aegerter a décroché un guidon pour 2023 au sein de l’équipe GYTR GRT. Un team satellite Yamaha qui aligne actuellement comme pilotes le Texan Garret Gerloff, qui part l’an prochain chez BMW, et le Japonais Kohta Nozane.

Pour Aegerter, actuel leader du classement du mondial Supersport avec le team hollandais Ten Kate, sur une Yamaha YZF-R6, et champion en titre 2021 de cette discipline avec le même team, ce sera une première en mondial Superbike.

On rappelle que le Suisse est aussi champion cette année de la coupe  mondial électrique MotoE, avec l’équipe Dynavolt, une coupe dans laquelle il a couru, comme l’an passé en parallèle au championnat Supersport! Et l’an passé, il avait fini deuxième du MotoE, et avait remporté le mondial Supersport avec une belle avance et avant la fin du championnat, malgré le fait qu’il avait dû louper un round en raison de collisions de dates avec le MotoE.

mondial Superbike
Aegerter lorsqu’il a décroché le titre en coupe mondiale électrique MotoE à Misano, en septembre 2022.

Auparavant, « Domi » Aegerter s’était aussi fait remarquer en mondial Moto2, en décrochant des podiums, et deux victoires. La première au Sachsenring en 2014, et la seconde à Misano en 2017, qui lui a malheureusement été retirée. En raison semble-t-il d’une erreur de son team sur le carburant utilisé.

Cette année (2022), Domi a aussi connu son lot de controverse, lorsqu’il a été interdit de course le dimanche à Most, en République tchèque. La direction de course l’avait alors accusé d’avoir simulé une commotion après qu’il avait été balayé dans le premier virage de la course 1, le samedi, par un concurrent. Aegerter n’a pas démenti et son team n’a pas déposé un recours. Il s’était même excusé publiquement. Ce qui ne veut pas forcément dire qu’il était coupable!

Mais il s’était rattrapé de manière incontestable et brillante en remportant trois victoires dans les deux courses qui ont suivi, à Magny-Cours et  Barcelone (lire notre dernier compte-rendu). Et c’est justement à Barcelone que l’accord a été signé avec le team GYTR GRT. En présence du directeur de ce team Filippo Conti et du directeur du Road Racing pour Yamaha Europe, Andrea Dosoli.

Dans ce team, le Suisse côtoiera un autre pilote renommé, l’Australien Remy Gardner, fils du célèbre pilote du même nom. Remy a remporté le championnat mondial Moto2 l’an passé, et il court cette année dans le team satellite KTM Tech3. Le team GYTR GRT Yamaha 2023 en mondial Superbike aura ainsi deux pilotes très compétitifs, au moins sur le papier!

mondial Superbike
Dominique Aegerter, à gauche, lors du week-end de course 2022 à Barcelone, serre la main du directeur du Road racing pour Yamaha Europe, Andrea Dosoli. Le Suisse pourra rouler en Superbike en 2023, sur une Yamaha!

Voici le commentaire d’Andrea Dosoli (traduction maison): « Depuis le moment où il est entré dans le paddock, Dominique a montré qu’il faisait partie des pilotes les plus talentueux, et il était clair depuis un certain temps déjà qu’il était prêt pour tenter sa chance en mondial Superbike. Malheureusement, il n’y a pas eu d’opportunité de lui proposer cette chance en 2022, mais lorsqu’une place s’est libérée pour 2023, il était évident qu’elle devait lui revenir. Il n »a pas seulement fait fort impression par sa vitesse, par ses compétences en tant que pilote et par sa consistence, mais il a aussi montré qu’il avait la détermination et le moteur interne nécessaire pour être compétitif à ce niveau. Et il a prouvé tout au long de sa carrière qu’il était capable de s’adapter très vite à de nouvelles machines, et nous sommes persuadés que cette capacité va porter ses fruits lorsqu’il passera à la Yamaha R1 de WorldSBK la saison prochaine. Nous nous réhouissons de voir ce qu’il pourra accomplir! »

Photos: DR
Source comm. Yamaha

Article mis à jour le 10 octobre 2022 à 13:49

Auteur

Jérôme Ducret

Jérôme Ducret

Journaliste - la cinquantaine, 1m70, 80 kg - habite à Lausanne - marié, deux enfants. Aime les Italiennes et les Anglaises (les motos, bien sûr), mais n'est pas sectaire. A l'aise dans les ronds-points et les petites routes, et s'est découvert récemment une passion pour l'Aventouring en tout-terrain.

Commentaires1 commentaires

1 commentaires

  • Liardet

    Magnifique, pour dominique aegerter pour 2023…dans le wsbk…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Created with love by netinfluence agence digitale
Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle
Suivez l'actualité du monde de la moto, les nouveautés et l'agenda des événements