Motocross – le vieux lion Antonio Cairoli pousse le rugissement de la victoire à Pietramurata
MXGP-MX2

Motocross – le vieux lion Antonio Cairoli pousse le rugissement de la victoire à Pietramurata

Le champion KTM, qui a annoncé que 2021 serait sa dernière saison en compétition, et qui était malade avec de la fièvre lors du Grand Prix du Trentin, trois jours avant un nouveau GP sur la même piste de Petramurata, à Arco di Trento, a sorti ses griffes pour décrocher un prodium et une victoire. Il devance le champion en titre Tim Gajser (Honda) et le pilote Kawasaki Romain Febvre. Le Suisse Jeremy Seewer (Yamaha) est une nouvelle fois 4ème. Le leader du classement mondial Jeffrey Herlings l’est toujours, mais il a perdu des plumes et n’a plus qu’un point d’avance sur Febvre, et deux sur Gajser.

Deuxième rendez-vous en trois jours sur la piste de motocross de Pietramurata pour les gladiateurs du MXGP et du mondial MX2, mercredi 27 octobre. Et à nouveau, meilleur temps qualificatif pour The Bullet, c’est-à-dire le champion KTM Jeffrey Herlings, déjà vainqueur sur ce circuit le dimanche précédent (lire notre compte-rendu).

Tim Gajser, le champion en titre sur sa Honda, qui était troisième du championnat derrière Herlings et Romain Febvre (Kawasaki), mais séparé de ces deux-là seulement par quelques points, a décroché le deuxième temps, et c’est le nonuple champion du monde et vétéran du championnat Antonio Cairoli (KTM) qui s’est approprié le troisième, juste devant Febvre et le Suisse Jeremy Seewer (Yamaha).

On note aussi qu’un autre Suisse, Arnaud Tonus (Hostettler Yamaha), a pu avoir le dixième temps, mais que son coéquipier Valentin Guillod n’a pas pu faire mieux qu’un 1:42,154, ce qui lui a valu de se classer 25ème à ces essais chronométrés le jour même avant les courses.

Au tomber de grille de la première manche, c’est le troisième pilote officiel KTM, le double champion MX2 Jorge Prado qui a été le plus rapide, devant Tim Gajser. Herlings, lui, est tombé dans le premier virage, et malheureusement pour lui un autre pilote a roulé sur sa moto et a endommagé l’accélérateur. The Bullet (numéro 84) n’avait pas d’autre choix à partir de là que de regarder la course depuis les stands!

Romain Febvre, qui s’était placé vers la droite (l’intérieur du premier virage) de la grille de départ pour éviter les collisions s’étant produites le dimanche précédent entre certains des pilotes les plus rapides (Herlings et Gajser!), a pu bien profiter de ce choix tactique et il s’est retrouvé quatrième au point de chronométrage marquant le holeshot, puis en l’espace de deux tours il a pu dépasser Jorge Prado et prendre en chasse Tim Gajser.

Jeremy Seewer était alors quatrième, derrière Prado, et juste devant un Cairoli qu’il venait de dépasser et qui était apparemment plus en forme que lors du précédent GP à Pietramurata. L’Italien a en effet avoué après le Grand du Trentin que, si ses blessures aux côtes subies lors du GP de Sardaigne étaient en bonne voie de guérison, il était par contre malade, avec de la fièvre, lors des courses du dimanche.

Pietramurata
Le pilote Kawasaki Romain Febvre, deuxième du championnat, a remporté la première manche.

La suite de cette première manche a consisté en une intense bataille entre Gajser, en tête, et Febvre, qui semblait en mesure de gagner des dixièmes sur le champion en titre à plusieurs endroits du circuit, et qui a relativement rapidement pu se placer juste derrière le pilote Honda. Romain Febvre a commis une petite erreur qui lui a coûté cher dans la seconde moitié de la course, le reléguant à plus de 5 secondes de son adversaire. Mais il s’est concentré, a refait son retard et a passé une première fois son rival, qui a répliqué. Puis une seconde fois, et cette fois-ci Gajser n’a rien pu faire et a franchi la ligne de finish en deuxième position.

Pietramurata
Le champion en titre Tim Gajser (Honda) finit deuxième de la première manche.

Seewer et Cairoli avaient entre-temps pu se débarrasser de Jorge Prado, dont on rappelle qu’il est lui aussi souffrant depuis une chute à un entrâinement avant le GP du Trentin, avec la douleur causée par une petite fracture dans le bas du dos! Le champion KTM, qui avait repris le meilleur sur le pilote Yamaha, a exécuté la manoeuvre tôt dans la course, tandis qu’il a fallu au Suisse de nombreuses tentatives avant de réussir. Cairoli a fini la première manche troisième, loin derrière Gajser, mais aussi avec une bonne avance sur Seewer, lui-même devant Prado. Ben Watson et Glenn Coldenhoff, les deux coéquipiers de Jeremy, étant sixième et septième.

On note la bonne manche de Valentin Guillod, qui marque des points avec le seizième rang, et la difficile course d’Arnaud Tonus, malade comme Cairoli dimanche, tombé dans le premier tour à la suite d’un contact avec un autre pilote et qui a pu remonter au 23ème rang.

Le holeshot de la seconde manche est revenu, avec une bonne marge, à Antonio Cairoli! Et le deuxième n’était alors autre que le Suisse Jeremy Seewer, qui se sent manifestement de mieux en mieux pour ces derniers Grand Prix de la saison. En troisième position, on avait à ce moment-là Jorge Prado, en quatrième Coldenhoff et en cinquième le Français Benoît Paturel (SR Motoblouz Honda), qui avait aussi réussi un bon départ dans la première manche, mais avait dû abandonner.

Jeffrey Herlings
Le leader du classement Jeffrey Herlings a dû abandonner en première manche, après une chute et un dommage subi par sa KTM. Il a fini 4ème de la seconde manche.

Herlings, Gajser et Febvre se trouvaient plus bas dans l’échelle, mais ils n’ont pas perdu de temps pour remonter les rangs, déjà dans le premier tour. Le numéro 84 s’est vite retrouvé sixième juste devant un excellent Valentin Guillod!

Puis Herlings et Gajser ont continué leur marche en avant, allant se placer derrière Coldenhoff, tandis que Febvre, plus bas dans les rangs, a progressé jusqu’à Jorge Prado. Et avant la moitié de la manche, The Bullet a commis une erreur qui a laissé la porte ouverte à Gajser, qui s’est emparé de la quatrième place. Valentin était alors onzième, passé par Pauls Jonass (GasGas) et Thomas Kjer Olsen (Husqvarna). Et Arnaud Tonus, manifestement pas au mieux de sa forme, était parmi les derniers. C’est aussi à ce moment que Febvre a réussi à passer Prado, pour mettre son rival (Herlings) pour le titre en ligne de mire.

Pietramurata
L’Italien Antonio Cairoli (KTM), déjà neuf fois champion du monde, s’est imposé en Italie, sur la piste de Pietramurata.

A un peu plus de trois tours de la fin, Tim Gajser a pu trouver l’ouverture sur Coldenhoff et s’est emparé de la troisième place. Il a même tenté de rejoindre Jeremy Seewer, mais ce dernier l’a tenu à une distance suffisante. Antonio Cairoli a remporté la manche, et sa troisième place dans la manche précédente lui a valu la victoire du GP de Pietramurata. Gajser a quant à lui décroché la deuxième place, et Romain Febvre, cinquième de cette deuxième manche, est monté sur la troisième marche du podium final, avec juste un point de mieux que Jeremy Seewer (!), quatrième pour la deuxième fois de suite sur ce circuit de Pietramurata.

Valentin Guillod a fini 16ème, à nouveau dans les points, et Arnaud Tonus a malheureusement abandonné à cause de la douleur consécutive à sa chute.

Jeffrey Herlings est toujours le leader, mais il n’a plus qu’un point d’avance sur Febvre, et trois sur Gajser!

Pour les résultats complets de ce Grand Prix de Pietramurata (en anglais) c’est par ici.

Et en MX2 …

Dans la catégorie de plus petite cylindrée, Tom Vialle (KTM), 4ème des essais chronométrés à Pietramurata derrière Ruben Fernandez (Honda) et les deux pilotes Yamaha Jago Geerts et Maxime Renaux, a une nouvelle fois été le plus rapide au tomber de grille. Geerts était juste derrière lui, mais Renaux, le leader actuel du championnat, auteur d’un départ moyen, n’était que 18ème.

Tom Vialle
Le champion en titre MX2, Tom Vialle (KTM), vainqueur de la première manche au Grand Prix de Pietramurata.

Vialle a remporté la première manche, devant Geerts et Fernandez, alors que Renaux a fait tout ce qu’il a pu et a fini septième.

La seconde manche a été le théâtre d’un retournement de situation dans le premier tour. Vialle a décroché le holeshot, devant Renaux, et les deux coéquipiers de Vialle, René Hofer et Mattia Guadagnini. Mais les deux Français se sont emmêlé les pinceaux, pardon les roues, ensemble, ce qui a donné l’occasion à Hofer de prendre la tête. Devant Guadagnini et Simon Langenfelder (GasGas). Geerts était plus loin, au-delà de la 15ème place.

René Hofer
L’Autrichien René Hofer, coéquipier de Vialle, 4ème de la première manche, a remporté la seconde, ainsi que le Grand Prix.

Hofer a remporté cette seconde manche, devant son coéquipier italien, et Jed Beaton (Husqvarna), avec Renaux en 4ème position. Vialle, lui, a dû abandonner. Hofer a ainsi gagné le Grand Prix de Pietramurata en MX2, devant Geerts et Fernandez, Renaux étant 5ème, et conservant la tête du championnat devant Geerts et Vialle.

Photos: Bavo, Yamaha, Archer, DR
Source mxgp.com

Article mis à jour le 31 octobre 2021 à 19:24

Auteur

Jérôme Ducret

Jérôme Ducret

Journaliste - la cinquantaine, 1m70, 80 kg - habite à Lausanne - marié, deux enfants. Aime les Italiennes et les Anglaises (les motos, bien sûr), mais n'est pas sectaire. A l'aise dans les ronds-points et les petites routes, et s'est découvert récemment une passion pour l'Aventouring en tout-terrain.

Commentaires1 commentaires

1 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Created with love by netinfluence agence digitale
Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle
Suivez l'actualité du monde de la moto, les nouveautés et l'agenda des événements