Nouveau podium pour Jeremy Seewer, et titre pour Tim Gajser à Imola
MXGP 2019

Nouveau podium pour Jeremy Seewer, et titre pour Tim Gajser à Imola

Le Slovène Tim Gajser, leader 2019 du mondial motocross en catégorie MXGP, a terminé cinquième de la première manche du Grand Prix d’Italie à Imola, et deuxième de la seconde. De quoi lui assurer d’ores et déjà le titre. Son dauphin au classement général, le Suisse Jeremy Seewer, a obtenu un nouveau podium (deuxième). C’est le pilote KTM (team satellite Standing Construct) Glenn Coldenhoff qui a remporté le Grand Prix. Le Genevois Arnaud Tonus a livré une première manche solide (Holeshot, puis 4ème après un accrochage avec Gajser) mais a commis une erreur dans la seconde qui a perturbé son rythme. Il se classe 9ème.

C’est déjà le titre pour Tim Gajser à l’issue de la première manche du Grand Prix motocross d’Italie 2019, à Imola. Le pilote officiel du HRC (Honda) arrivait en Italie avec une belle avance au général sur son dauphin, le Suisse Jeremy Seewer (Monster Yamaha). Il aura suffi au Slovène de finir la première manche en cinquième position pour obtenir les derniers points qui lui manquaient pour ne plus pouvoir être rejoint cette année.

Sur le circuit resserré et technique d’Imola, sous le soleil et avec une terre bien creusée et souvent bien dure, c’est cependant le pilote du team satellite Standing Construct KTM, Glenn Coldenhoff, qui s’est imposé. Il a raflé la mise aussi bien dans la première que dans la seconde manche, et renoué par la même occasion avec une victoire en MXGP qui lui échappait depuis la dernière en 2015. On ajoutera que son coéquipier Max Anstie, vainqueur du Grand Prix précédent à Lommel (lire notre article), était absent, souffrant d’un problème médical aux poumons. Et on se souvient que les deux pilotes KTM officiels, Jeffrey Herlings et Antonio Cairoli, ont déclaré forfait pour la fin de ce mondial en raison de blessures.

Glen Coldenhoff
Le pilote KTM Glenn Coldenhoff dans la terre d’Imola.

Il reste que l’exploit de Coldenhoff en était vraiment un, le Hollandais imprimant un rythme très rapide et franchissant la ligne de finish les deux fois avec plusieurs secondes d’avance.

Dans le détail, il est vrai que c’est le Genevois Arnaud Tonus (team Wilvo Yamaha) qui a fait le Holeshot au premier baisser de grilles dimanche. Son coéquipier, le Français Gautier Paulin, était juste derrière, et l’a passé avant la fin du premier tour. Paulin s’est lui aussi fait passer par Coldenhoff, que  l’on n’allait plus revoir. Derrière Tonus, les deux pilotes officiels Yamaha Romain Febvre et Jeremy Seewer donnaient du gaz, suivis par Tim Gajser, qui avait pris du retard.

Le Slovène a très vite voulu mettre ses roues devant celles d’Arnaud Tonus, et l’a fait, mais a mal maîtrisé la fin du virage. Résultat: les deux pilotes ont évité la chute, mais ont perdu des places, surtout le Suisse. Cela a fait les affaires notamment de Jeremy Seewer, Romain Febvre (coéquipier de Jeremy dans le team officiel Yamaha) et bien sûr de Gautier Paulin (coéquipier de Tonus). Gajser, redescendu aux alentours du onzième rang, a trimé tout le reste de la première manche pour passer un nombre suffisant de concurrents.

Jeremy Seewer
Le pilote suisse Jeremy Seewer en pleine recherche de vitesse après un saut.

Seewer et Febvre ont pu passer Paulin au bout d’une longue bataille. Mais le numéro 461 s’est fait surprendre par une crête en pleine descente, prise sous le mauvais angle par sa roue avant. Ce fut la chute, assez spectaculaire, mais heureusement sans gravité, et un dixième rang final.

Paulin et Tonus, eux, se sont accrochés à leurs places (3ème, respectivement 4ème rangs).

Coldenhoff a décroché le Holeshot au premier virage de la seconde manche, suivi de près par le pilote Kawasaki remplaçant Tommy Searle et par Seewer. Ce dernier n’a pas trop perdu de temps pour se débarrasser de l’homme à la moto verte et est parti en chasse du pilote KTM. En vain.

Arnaud Tonus
Arnaud Tonus fut solide en première manche, un peu déconcentré dans la seconde.

Pendant ce temps, Arnaud Tonus, qui se trouvait dans le groupe de tête, a commis une erreur de trajectoire dans le deuxième tour, erreur qui l’a poussé en dehors de la piste, et qui l’a fait rétrograder au-delà de la vingtième place.

Devant, Gautier Paulin a ferraillé avec l’officiel Husqvarna Pauls Jonass. Le pilote Yamaha a fini par exécuter un joli dépassement par l’intérieur, tandis que Romain Febvre, qui roulait avec une moto légèrement endommagée au niveau du radiateur, a préféré assurer la sixième place derrière le numéro 41 de Jonass. Tim Gajser, par contre, sans doute libéré mentalement par son titre déjà assuré, a lâché les chevaux et mis la pression sur Seewer, qu’il a réussi à dépasser. Seewer a répliqué quelques virages plus loin, mais le pilote Honda a persévéré et a réussi à garder l’ascendant dans les derniers tours. Jeremy a quant à lui dû défendre son podium contre les efforts de Paulin, qui a manqué de temps en fin de course pour vraiment pouvoir l’inquiéter.

Tim Gajser champion, Jeremy Seewer deuxième

Au bout de ce Grand Prix d’Italie, qui a vu l’obtention du titre pour Tim Gajser, Jeremy Seewer a consolidé sa deuxième place au classement général. Et Paulin son troisième rang, toujours devant son coéquipier Arnaud Tonus! Coldenhoff, lui, est passé au quatrième rang.

 

Et en MX2…

Dans la plus petite catégorie, le public italien a assisté à une nouvelle victoire du dominateur de ce championnat, le champion en titre Jorge Prado. Il a précédé son dauphin Thomas Kjer Olsen (Husqvarna) et le jeune Français Maxime Renaux (Yamaha) dans la première manche.

Jorge Prado
Une victoire de plus pour Jorge Prado, et le second titre qui se rapproche.

Dans la seconde manche, c’est l’officiel Honda Calvin Vlaanderen qui a pris la troisième place, devant Renaud.

Le classement au cumul des deux manches donne dans l’ordre Prado, Olsen et Renaux, en raison notamment de la huitième place de Vlaanderen en première manche, et d’une bonne constance du pilote Yamaha Jago Geerts (confirmé pour 2020), 4ème et 5ème.

Tom Vialle, le jeune coéquipier de Prado, a dû abandonner la course.

 

 

Photos: Shotbybavo, Ray Archer, Yamaha
Sources mxgp.com/Yamaha Racing/Honda Racing Corporation/KTM Official Racing

Auteur

Jérôme Ducret

Jérôme Ducret

Journaliste - 51 ans, 1m70, 80 kg - habite à Lausanne - marié, deux enfants. Aime les Italiennes et les Anglaises (les motos, bien sûr), mais n'est pas sectaire. A l'aise dans les ronds-points et les petites routes.

Commentaires1 commentaires

1 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle
Suivez l'actualité du monde de la moto, les nouveautés et l'agenda des événements