Jonathan Rea est déjà champion du monde, pour la troisième fois de suite
World SuperBike Magny-Cours

Jonathan Rea est déjà champion du monde, pour la troisième fois de suite

Le piote Kawasaki a remporté la première course à Magny-Cours, sur une piste mouillée, devant Sykes et Melandri. Cela lui permet déjà mathématiquement d’être couronné, même si la saison n’est pas terminée.

Jonathan Rea est déjà champion du monde. Le pilote du Kawasaki Racing Team a remporté son troisième titre consécutif en triomphant au Round Pirelli de France. C’est donc son 12e succès de la saison et le 50e de sa carrière.

Placé en pole position, Rea négociait le départ en tête avant de mettre les bouchées doubles. Au premier passage, le tenant du titre comptait déjà plus de deux secondes d’avance sur Chaz Davies (Aruba.it Racing – Ducati), son plus proche poursuivant qui s’élançait de la troisième ligne.
Diminué par sa récente blessure à la main gauche, Tom Sykes (Kawasaki Racing Team) réussissait à hausser le ton face au pilote Ducati avant de s’en défaire pour faire cavalier seul. Derrière, la lutte faisait rage dans le peloton. Michael van der Mark (Pata Yamaha Official WorldSBK Team) était le premier à se faire piéger sur la trajectoire de Xavi Forés (Barni Racing Team), lequel n’a rien pu faire pour l’éviter. Le Néerlandais et le Valencien parvenaient malgré tout à repartir.
Plus en difficulté, Davies était rapidement rattrapé par Alex Lowes (Pata Yamaha Official WorldSBK Team). D’abord battu par le pilote Yamaha au sixième tour, le Gallois a ensuite perdu du terrain au classement face à son coéquipier Marco Melandri (Aruba.it Racing – Ducati) et à Leon Camier (MV Agusta Reparto Corse).
Jonathan Rea est déjà champion
Marco Melandri a réalisé une remontée fulgurante, dépassant au final Sykes pour s’adjuger la deuxième place.
Passé le cap mi-course, Rea comptait plus de 15 secondes d’avance sur Sykes. Melandri, qui avait réussi à se hisser au troisième rang quelques tours auparavant, s’est mis à l’abri de ses compatriotes Camier et Lowes avant de se lancer dans une remontée fulgurante sur Sykes. Homme le plus rapide en piste, il est arrivé à faire la jonction à trois tours du drapeau à damier. L’Italien portait une première attaque un peu trop optimiste manquant de pousser son rival à la faute. Après plusieurs tentatives, Melandri franchissait la ligne devant Sykes, Camier, Lowes et Eugene Laverty (Milwaukee Aprilia).
Jonathan Rea est déjà champion
Tom Sykes, coéquipier de Rea, sans doute un peu diminué par les suites de sa blessure à la main, n’a plus pu contenir Melandri en fin de course.
Crédité du deuxième temps des qualifications, Leandro Mercado (IodaRacing) héritait de la sixième place devant la Honda de Davide Giugliano (Pata Yamaha Official WorldSBK Team). Malgré son erreur, Van der Mark inscrivait les sept points de la neuvième place après avoir pris l’ascendant sur Davies qui ralliait finalement l’arrivée en dixième position.
Lorenzo Savadori (Milwaukee Aprilia), victime d’une lourde chute en Tissot-Superpole 2, finissait 11e devant Román Ramós (Team Kawasaki Go Eleven), Raffaele De Rosa et Jordi Torres (Althea BMW Racing Team).
Au classement du Championnat, si Rea s’est assuré son troisième titre, la lutte qui oppose Sykes à Davies pour la place du dauphin est encore disputée. Davies, auteur du doublé ici même l’an passé, accuse désormais 25 longueurs de retard sur Sykes avant la deuxième course.
Photos: DR
Source worldsbk.com

Auteur

Jérôme Ducret

Jérôme Ducret

Journaliste - 51 ans, 1m70, 80 kg - habite à Lausanne - marié, deux enfants. Aime les Italiennes et les Anglaises (les motos, bien sûr), mais n'est pas sectaire. A l'aise dans les ronds-points et les petites routes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle
Suivez l'actualité du monde de la moto, les nouveautés et l'agenda des événements