Jonathan Crea, le battant valaisan
STK 1000 suisse

Jonathan Crea, le battant valaisan

Blessé à l’épaule, le Sierrois a souffert pour finalement empocher de précieux points lors des deux dernières courses disputées sur le circuit du Lausitzring. A mi-saison, il occupe la tête du championnat à égalité avec Patric Muff et tout reste ouvert pour la conquête du titre.

Peu avant les dernières courses disputées à Lausitz où il a terminé deux fois à la septième place, actumoto.ch a rencontré un pilote au tempérament latin de feu, ambitieux et déterminé, que les galères financières et physiques – connues par nombre de pilotes – n’ont en rien affecté… Le regard franc, il montre immédiatement qu’il sait faire front, serrer les dents et aller de l’avant. Belle devise!

Le pilote valaisan est prêt à soulever d'autrs trophées.
Le pilote valaisan est prêt à soulever d’autres trophées.
A 28 ans, au bénéfice d’un CFC de peintre en carrosserie, Jonathan Crea dévoile son allure musclée “à la Shakiri”! Ses avant-bras portent les cicatrices d’une chirurgie du syndrome des loges, que nombre de pilotes ont déjà dû subir. N’est-ce pas Monsieur Pedrosa?

Au commencement…

Une passion pour les courses de motos naît souvent d’un héritage familial. Pour Jonathan Crea, elle est survenue déjà tout jeune. Le Valaisan a toujours voulu faire de la moto. “Depuis tout jeune, Rossi était mon idôle, j’ai toujours voulu faire de la moto, mais je me suis heurté au niet de mon père qui ne voulait pas en entendre parler. Passioné de mécanique et garagiste, mon père m’a tout de même autorisé à faire… du karting. Quatre-roues d’accord, mais deux-roues non!”, explique-t-il. Et c’est déjà à ce moment-là qu’il prend goût à la compétition.
Jonathan ne renonce pas, s’entête, persiste et signe! “A 20 ans, je me suis acheté une moto en cachette de mes parents”. La suite? Un spécialiste en pneumatique lui met le pied à l’étrier en l’emmenant sur un circuit où il s’en sort immédiatement avec aisance. En 2011, il participe au championnat de Suisse des Superstock 600 avec une 8e place finale. “Avec la plus vieille moto de ma catégorie”, précise-t-il, sans vanité. En 2012, il fait le grand saut pour le championnat du monde FIM Superstock 600. Malheureusement, Jonathan est atteint par la limite d’âge. C’est donc vers les Superstock 1000 du championnat d’Italie qu’il se dirigea. Et, lors d’une course “libre” à Magny-Cour, le pilote valaisan fut repéré par un Team du Jura français. Crea voit alors son rêve se réaliser: participer au championnat du monde Superstock 1000. Les deux futures saisons se dérouleront sous le signe des galères… Financières pour commencer. D’autres pilotes peuvent en témoigner… Dans ce milieu, on aime bien accueillir les Suisses avec leur argent. Et ensuite les choses ne se passent pas toujours comme elles ont été annoncées!
Les coups portés atteignent le moral, bien sûr. Mais, les dettes, les blessures, n’empêchent pas Jonathan Crea de rebondir à chaque fois, grâce à sa détermination sans faille. Les galères renforcent et “enrichissent” les pilotes. Ses résultats actuels en sont la plus belle des preuves. N’a-t-il pas remporté 3 des 6 courses disputées jusqu’à présent?

Crea_C

Pour cette fin de saison, Jonathan reste serein. Il mettra tout en oeuvre afin d’arriver au but qu’il s’est fixé, à savoir: remporter le titre! Pour y arriver, il commencera par bien soigner l’épaule dont il souffre atrocement. Côté “pratique”, il peut s’appuyer sur une petite aide de Kawasaki Suisse qui lui a fourni la nouvelle ZX-10R à bas prix et aussi un budget “pièces”. Il peut aussi compter sur ses qualités reconnues d’excellent metteur au point. Fonceur comme le bélier, son signe astrologique, qu’il porte comme symbole graphique paré du numéro 12, il est prêt maintenant à conquérir le titre qu’il désire tant et rebondir à un niveau supérieur.
Celui qui aime se faire appeler Jonny n’a pas besoin de cultver sa ressemblence de patronyme avec le champion du monde Superbike Jonathan Rea? En effet, à une lettre près les deux champions pourraient être confondus… Un signe, peut-être?
actumoto.ch continuera de suivre et relater les prestations de Jonathan Crea.
Le prochain rendez-vous est agendé du 12 au 14 août prochain sur le circuit de Dijon.
Photos: DR

Article mis à jour le 18 juillet 2016 à 19:12

Auteur

Claude Bovey

Claude Bovey

Claude, comme son coéquipier, vit avec la passion du 2 roues qui lui hérisse toujours les poils, en toutes circonstances. Il est père de trois enfants et de quatre petits enfants… Et l'un d'entre eux s’appelle… Valentino! Allez savoir pourquoi?

Created with love by netinfluence agence digitale
Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle
Suivez l'actualité du monde de la moto, les nouveautés et l'agenda des événements