« Noir c’est noir » avec la Low Rider S
Test Harley-Davidson

« Noir c’est noir » avec la Low Rider S

La Dyna Low Rider se voit maintenant affublée d’un «S», qui prouve qu’elle dispose du tout gros moteur «Screamin Eagle». Elle vient ainsi garnir les rangs de la série S, aux côtés de la Fat Boy S et du Softail Slim S. Parée du noir le plus sombre, elle saute aussi à pneus joints dans le concept Dark Custom.

Si vous êtes accro à l’émission télé «N’oubliez pas les paroles», vous fredonnerez peut-être le célèbre tube de Johnny «Noir c’est Noir», vous enchaînerez immédiatement avec… «Il n’y a plus d’espoir»…

Noir Harley-Davidson Low-Rider-S
Le premier élément qui saute aux yeux sur cette Low Rider S? L’imposant filtre à air Heavy Breather Performance, bien sûr!

Au guidon de la Low Rider S, c’est tout le contraire! Le noir est bien sûr de mise, mais ici, l’espoir devient affirmatif! La certitude absolue d’être en possession d’un mythe, d’un monument Harley. Rendez-vous a été donné avec le fun entre Marseille et Saint-Tropez.

Et si avec la nouvelle «Roadster», la philosophie Harley Dark Custom laisse au pilote écrire sa propre histoire façon tableau noir, comme ils disent… La nouveauté 2016 Low Rider S, catégoriée maintenant Dark Custom, donne tout son sens au mot Dark (sombre). Voici la Harley tendance «Bad Boy».

Cette moto, inspirée d’un modèle des années septante est apparue en 2014. Elle s’est rapidement fait une place dans le cœur des «Riders Rockers». Ce best-seller de la marque est maintenant propulsé par le phénoménal moteur Screamin Eagle Twin Cam 110, développant 96,5 chevaux et poussé par 156 Nm de couple atteints à 3500 tours minute. Le «Screamin Eagle»? Du pur punch avec lequel le pilote peut se vanter de posséder le plus gros et le plus puissant moteur sorti des usines de la marque américaine.

A Milwaukee, on place habituellement ce «briquet» dans des motos premium haut de gamme appelées CVO (Custom Vehicle Operation). Alors, une Low Rider S au style déjà agressif, équipée de surcroît du Twin Cam 110, c’est de la «balle!».

On ne voit que le filtre à air

Le Low Rider S affiche une ligne à la parure sombre. Comme le confirment le moteur, l’échappement, la peinture du réservoir et les garde-boue. Rétroviseurs noirs, saute-vent fixe noir et console de réservoir noir vermiculé. Même le rehausseur de guidon et le triple té de fourche sont noirs. Les leviers de frein et d’embrayage sont noirs. Le cerclage des instruments est noir. Chaque Harley a son côté sombre. Mais celle-ci le déploie de façon éblouissante.

Le Low Rider S vous offre la puissance exaltante d’un moteur Screamin’ Eagle Twin Cam 110 alimenté par un filtre à air Heavy Breather Performance paré d’une finition noir brillant. Magnifique!

A chaque accélération, qu’elle soit rageuse ou pas, la roue arrière produit un effet de patinage… Attention sur sol mouillé ou poussièreux! Puis il y a aussi l’effet sonore du «Screamin Eagle» qui enchante jusqu’à faire vibrer l’échine des mélomanes. Qu’en sera-t-il lorsque Harley mettra ces modèles aux normes Euro4? On suppose que côté «sound», l’accoustique sera… Disons différente! Pour l’instant profitons des normes encore autorisées… Profitons aussi des vibrations indispensables à la Dark Custom attitude qui traversent le corps à chaque ouverture des gaz. Que du bonheur! Voilà ce qui se passe lors d’une utilisation façon «voyou des contre-allées», comme Harley qualifie sa Low Rider S, dans un de leurs documents marketing!

La Harley-DAvidson noire Low Rider S frotte rapidement... Mais qu'est-ce que c'est bon!
La Low Rider S frotte rapidement… Mais qu’est-ce que c’est bon!

Sans vouloir tout arracher, la conduite de la Low Rider S permet une utilisation confortable, à la fois sportive et sécurisante grâce à son châssis stable donnant une grande liberté de mouvement dans les changements d’angles. Et grâce aussi au système de freinage avant à doubles disques au bon feeling et au mordant satisfaisant

Et, comme sur beaucoup de Harley, les cale-pieds frottent rapidement… Avec la Low Rider S, c’est aussi vrai! Mais n’est-il pas bon de chercher à atteindre le moment où la botte effleure le bitume? Les «vibrations» commencent ici!

Prix : 20 900 fr.

Low-Rider-S Low-Rider-S_T Low-Rider-S_S Low-Rider-S_I Low-Rider-S_C Low-Rider-S_AA Low-Rider-S_AB Low-Rider-S_AE Low-Rider-S_AD Low-Rider-S_L Low-Rider-S_Y
<
>
Photos: Stefano Gadda/Lionel Beylot/H-D

Auteur

Claude Bovey

Claude Bovey

Claude, comme son coéquipier, vit avec la passion du 2 roues qui lui hérisse toujours les poils, en toutes circonstances. Il est père de trois enfants et de quatre petits enfants… Et l'un d'entre eux s’appelle… Valentino! Allez savoir pourquoi?

Commentaires2 commentaires

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle
Suivez l'actualité du monde de la moto, les nouveautés et l'agenda des événements