Une pétition en faveur de la course de côte de Verbois!
Menace

Une pétition en faveur de la course de côte de Verbois!

Un petit groupe d’habitants de la zone concernée a obtenu l’appui d’associations écologistes et a lancé une pétition visant à interdire la tenue de la célèbre course, lieu de rassemblement annuel de la communauté motocycliste genevoise. Le Norton Sport Club, qui organise la manifestation, contre-attaque et démonte les arguments des pétitionnaires, en lançant une contre-pétition.

Au mois de juin 2022, une pétition a été lancée pour demander au Grand Conseil genevois, le parlement cantonal, de ne plus autoriser la course de côte annuelle de Verbois. Ce texte a récolté 542 signatures et a été déposé auprès des autorités.

Il est l’oeuvre d’un petit groupe d’habitants de la région concernée, notamment de la commune de Russin, qui ont été soutenus dans leur démarche par les association actif-TrafiC et ATE-Genève (Association Transports et Environnement) toutes deux militant pour défendre l’environnement en lien avec la mobilité.

Les deux principaux arguments invoqués sont le bruit, autrement dit les nuisances sonores, et le gaspillage d’énergie – selon le texte de la pétition – que représente cette manifestation annuelle, surtout avec des moteurs thermiques. Un dernier argument évoqué en passant est celui de la proximité de la route avec une zone de protection de la Nature.

pétition
Le départ de la course, et le paddock où se trouvent les pilotes entre les montées, se trouve tout en bas du tracé, sur le territoire des Services Industriels de Genève, qui exploitent le barrage de Verbois.

Ce qui énerve les personnes à l’origine de cette pétition, c’est en fait le côté incitatif qu’elle peut avoir – toujours selon le texte de la pétition – auprès de motocyclistes qui font des aller et retours sur la partie de la route de Verbois qui est ouverte à la circulation le reste de l’année. Selon les pétitionnaires, s’ils se comportent ainsi, c’est pour s’entraîner à la course.

Cette année, la course de Verbois aura lieu, les 15 et 16 octobre prochains (lire notre reportage durant l’édition 2021). Elle a obtenu les autorisations nécessaires, tant de la commune concernée que des autorités cantonales. Mais il n’est pas certain qu’il en sera aussi ainsi les années prochaines.

Pétition contre la pétition anti-course

Le Norton Sport Club, qui organise l’événement depuis des temps quasi immémoriaux, a réagi à la pétition et a lancé une contre-pétition. Qui demande donc que le Grand Conseil genevois classe la pétition anti-course sans suite. Et ils joignent un argumentaire censé réfuter point par point les arguments des auteurs de la pétition anti-course.

Le premier contre-argument est celui qu’il n’y a pas de lien entre les chauffards qui vont faire des aller et venues sur la route tout au long de l’année et la course de Verbois. François Vuille, président du Norton, explique avoir ouvert l’an dernier la course à de nouveaux pilotes néophytes ne l’ayant jamais faite, dans l’espoir que cela attire justement ceux ou celles qui irritent certains riverains durant le reste de l’année. « Nous avons eu des nouveaux inscrits, mais personne qui soit dans cette situation, affirme le président du club. »

Il continue en précisant qu’il ne sert à rien de vouloir s’entraîner à la course en parcourant la route ouverte à la circulation, car le départ de la course et les premiers virages ne sont pas accessibles au public en dehors de cette course. Et il qualifie d’amalgame « douteux » le lien fait par les anti-course entre les deux choses.

Il ajoute que pour ce qui est de la préservation de la faune dans la zone protégée voisine, le danger évoqué par la convention de protection n’est pas le trafic motorisé, mais les industries, les piétons et les cyclistes dont certains ne respecteraient pas la tranquillité de cette zone de protection.

Verbois
La course de côte de Verbois est un rendez-vous incontournable de nombreux amateurs et amatrices de deux-roues et de side-cars. Il s’agit surtout d’une vraie fête populaire dont l’accès n’est payant et qui est donc accessible à tous et toutes – hormis les restrictions liées à la crise sanitaire ces dernières deux années.

Il continue en rappelant que « l’organisation de cette course s’est toujours faite en bonne collaboration avec les autorités russinoises et cantonales, les SIG (ndlr: les services industriels genevois, sur le territoire duquel se trouvent le paddock et le départ de la course), les agriculteurs et vignerons locaux et la population, nombreuse à venir voir monter ces bolides, le temps d’un weekend. »

pétition

Le Norton a en outre mis en place des mesures pour préserver l’environnement et réduite l’empreinte écologique de la course: en disposant de nombreuses poubelles dans les zones le long du tracé de la course et alentours, en mettant en place un système de verres consignés et, depuis cette année 2022, en offrant des cendriers portables.

Le dernier point est que la course de côte est le dernier événement sportif et motorisé du canton pour lequel l’accès est gatuit. Il attire selon les années entre 3000 et 10000 spectateurs et spectatrices. La course est de plus organisée de manière entièrement bénévole, qu’elle ne bénéficie d’aucune subvention d’aucune sorte, et que si elle venait à disparaître, il est probable que le club, qui dépend financièrement de la manifestation pour son organisation, ne pourrait plus proposer d’autres activités à des conditions financièrement accessibles et finirait par disparaître.

pétition
Après être montés, il faut redescendre …

Tels sont les arguments et contre-arguments exposés dans ces deux pétitions.

Si vous voulez signer cette contre-pétition, vous pouvez notamment la télécharger en format pdf via ce lien sur le site du Norton Sport Club. A retourner avec signature(s) à l’adresse

Norton Sport Club
p/a Luc Bonfils
Chemin des Pontets 3
1212 Grand-Lancy

ou à remettre lors de l’assemblée mensuelle du Norton Sport Club du 5 octobre 2022, ou bien sûr à ramener à Verbois les 15 et 16 octobre prochains! Nous y serons, avec un stand ActuMoto.ch et Moto Sport Suisse …

Photos: Mathias Deshusses

Article mis à jour le 14 septembre 2022 à 07:17

Auteur

Jérôme Ducret

Jérôme Ducret

Journaliste - la cinquantaine, 1m70, 80 kg - habite à Lausanne - marié, deux enfants. Aime les Italiennes et les Anglaises (les motos, bien sûr), mais n'est pas sectaire. A l'aise dans les ronds-points et les petites routes, et s'est découvert récemment une passion pour l'Aventouring en tout-terrain.

Commentaires3 commentaires

3 commentaires

  • GONIN MARC

    Encore une restriction de plus dans nos libertés

  • GONIN MARC

    Nos libertés diminuent toujours plus alors agissons

  • Erick

    Sous prétexte du respect d’autrui, on réduit chaque jour les libertés individuelles ! Trop de bruit dans les villes ! trop de pollution ! trop d’accidents ! trop vite ! bref..on voudrait vivre dans un monde fade et aseptisé ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Created with love by netinfluence agence digitale
Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle
Suivez l'actualité du monde de la moto, les nouveautés et l'agenda des événements